A la uneActualitéAsieDesign

Samsung Display lance une offensive sur les écrans OLED

Samsung Display, filiale de Samsung Electronics, a annoncé avoir débloqué 3,22 milliards d’euros (4.000 milliards de wons) dans la production d’écrans OLED. Cet investissement sur deux ans doit servir à financer une nouvelle unité de production qui fabriquera des panneaux OLED de petites et moyennes tailles.

Les smartphones de la marque sont concernés par cet investissement. Le fabricant produira dans un premier temps des écrans incurvés pour la Galaxy Note Edge, d’après les analystes interrogés par Reuters. Il pourrait d’ailleurs dévoiler en mars prochain un nouveau smartphone de sa gamme Galaxy à écran incurvé, doté de l’OLED flexbile, d’après le Wall Street Journal. La technologie OLED fournit de l’électricité à travers de fines couches de semi-conducteurs organiques.

Tenir les Chinois à distance

La production de composants est pour Samsung une activité clé. La firme a en effet vu sa part de marché reculer à 28% en 2014, contre 32,5% l’année précédente. Une année 2014 « difficile » pour le sud-Coréen, rappellent certains experts. Il espère donc aussi attirer de nouveaux clients externes qui pourront passer commande auprès du fournisseur Samsung.

Le fabricant coréen doit veiller de plus en plus à tenir à distance l’appétit des marques chinoises, dont les ventes ont représenté près de 40% dans le monde en 2014.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Samsung Display lance une offensive sur les écrans OLED
eFounders lance un start-up studio pour s’attaquer à la FinTech
Nintendo
Obsolescence programmée: Nintendo sujet à une alerte au niveau européen
Porté par le cloud et les jeux vidéo, Microsoft dépasse ses attentes et celles du marché
[Appel à candidatures] Rejoignez X-Up, l’incubateur de start-up deeptech de l’École polytechnique
[NEXT40] Comment Blablacar s’organise face à une baisse de 30% de son activité
Elon Musk (SpaceX) et Jeff Bezos (Amazon) se disputent l’espace pour leurs constellations de satellites