ActualitéBusinessTech

Sécurité informatique: la vulnérabilité est « grave », prévient l’Anssi après la découverte d’une faille critique

AFP

Le gardien de la sécurité informatique française prévoit quelques semaines agitées pour les responsables de sécurité informatique après la découverte la semaine dernière d’une faille critique, avant un retour progressif à la normale. La vulnérabilité est « grave », et « promet des fêtes de fin d’année un peu pénibles pour beaucoup d’experts », a estimé Guillaume Poupard, le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

Mais « dans un mois on n’en parlera probablement plus, ca sera résiduel », a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse sur le futur campus cyber de la Défense. La vulnérabilité révélée la semaine dernière est présente dans Log4j, un petit module de code utilisé dans de multiples logiciels et applications à travers le monde. Partout les responsables de sécurité informatique sont engagés dans une course contre la montre pour déterminer si les serveurs utilisés par leur entreprise ont recours, ou non, à Log4j.

« Ma crainte, c’est que la vulnérabilité ait été exploitée depuis plus longtemps qu’on ne l’imagine »

La faille de ce petit programme est très facile à exploiter, et permet de prendre la main sur les machines où ce petit module de code est installé. Un correctif a été publié, mais les pirates informatiques sont en train de scanner automatiquement les serveurs sur tout internet, pour déceler ceux qui n’ont pas encore été protégés. Pour l’instant, les pirates semblent n’avoir réussi à utiliser la faille que pour des attaques relativement bénignes, comme l’installation clandestine de « cryptominers » (logiciels de minage de cryptomonnaies).

Guillaume Poupard a confirmé que mardi en milieu de journée, il n’avait pas eu connaissance d’utilisation avérée pour des attaques plus dangereuses, pour du rançongiciel ou du vol de données par exemple. Mais « j’ai peur qu’en creusant (…) on se rende compte de conséquences qui peuvent être relativement graves », a-t-il indiqué. « Ma crainte, c’est que la vulnérabilité ait été exploitée depuis beaucoup plus longtemps qu’on ne l’imagine », a-t-il ajouté.

Bouton retour en haut de la page
Sécurité informatique: la vulnérabilité est « grave », prévient l’Anssi après la découverte d’une faille critique
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies