BusinessFW BusinessTechTV

SerendpTech veut lutter contre les usurpations d’identité avec son application mobile

Depuis plusieurs années, les internautes du monde entier sont confrontés à des vagues de plus en plus importantes d’attaques en ligne. Bien que les entreprises tentent de se saisir de cette problématique pour mieux se protéger, de nombreuses failles de sécurité sont encore régulièrement constatées, ouvrant la voie royale à des usurpations d’identité. C’est justement sur ce dernier point que s’est positionnée la start-up SerendpTech.

Fondée en 2016 par Emilie Thebault, spécialiste de l’identité numérique et ex-chef de projet au sein du ministère de l’Intérieur, cette jeune pousse a conçu une solution pour aider les entreprises à faciliter et sécuriser l’identification des utilisateurs sur leurs services. Baptisée Sync’ID, cette application mobile assure la gestion de l’identité et de l’anonymisation des données de l’utilisateur, ce qui a son importance compte tenu de l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement général sur la protection des données) en mai prochain. Au coeur de ce nouveau règlement se trouve notamment la question du partage des données en dehors de l’Union européenne.

500 millions de titres d’identité authentifiables par Sync’ID

Pour garantir une sécurité maximale, l’application vérifie l’authenticité et la validité d’un titre d’identité via la technologie NFC pour identifier l’utilisateur après le téléchargement de l’application. De cette manière, une carte d’identité ou un passeport biométrique suffit pour authentifier une personne. A ce jour, SerendpTech affirme être capable d’authentifier 500 millions de titres d’identité dans le monde, dont 25 millions de passeports français.

Par la suite, l’application permet d’authentifier l’utilisateur à chacune de ses transactions. Pour ce faire, la start-up a recours à la reconnaissance facile pour autoriser ou refuser instantanément l’opération. Ce dispositif peut se révéler particulièrement utile pour des entreprises, comme les néobanques, les agences de voyage, les compagnies aériennes et les professions réglementées, à l’image des notaires, des experts comptables et des avocats, qui sont à la recherche de solutions pour sécuriser les transactions de leurs clients. Présente sur le marché français, SerendpTech entend se développer en Europe de l’Est, en Afrique et au Moyen-Orient, «pour des questions de similarités légales et de cas d’usage». Pour accélérer son déploiement, la société espère lever des fonds cette année.

SerendpTech : les données clés

Fondatrice : Emilie Thebault
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : gestion de l’identité et de l’anonymisation des données de l’utilisateur
Effectifs : 20

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This