AsieBusinessEuropeRetail & eCommerceTechTransport

Yves Tyrode: «La SNCF aura réussi si le digital est considéré comme le cœur d’activité du ferroviaire»

Où en est le plan «Digital SNCF» annoncé en grande pompe l’année dernière? Il y a tout juste un an, la SNCF annonçait son plan d’action à 18 mois pour entamer sa transformation numérique. Avec un budget de 400 millions d’euros, tous projets confondus, le projet présenté devait donner la priorité aux clients et aux opérateurs de terrain.

Quatre grands sujets étaient alors annoncés pour 2015, parmi lesquels l’installation d’un réseau de connexions 4G dans les trains et dans les gares, ou la création d’une communauté de développeurs travaillant avec les standards de la SNCF. Yves Tyrode, nommé Chief Digital Officier du groupe en octobre 2014, lançait également un fonds d’investissement de 30 millions d’euros.

Comment ce nouveau plan digital a-t-il été accueilli par les salariés du groupe? Comment s’est déroulée la collaboration avec les start-up, à l’aune d’un grand chamboulement en interne? Quelles ont été les difficultés rencontrées? Enfin, quels sont les objectifs du groupe public pour 2016?

Pour sa «saison 2», la priorité semble claire: l’IoT au service d’une maintenance «prédictive» qui permet de réparer avant qu’il y ait une panne, et donc de réduire les coûts…

VOIR: L’interview de Yves Tyrode, CDO de la SNCF


A lire sur le même thème: Ces start-up que chasse Hi Inov pour la SNCF
La SNCF envoie Raildar au terminus.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Yves Tyrode: «La SNCF aura réussi si le digital est considéré comme le cœur d’activité du ferroviaire»
FinTech : Qwil lève 24,4 millions de dollars pour accorder des prêts aux freelances et aux petites entreprises
Recrutement international: le Lillois Cooptalis lève 14 millions d’euros pour financer son expansion
Yubo, le réseau social pour les adolescents, lève 11 millions d’euros
Pourquoi la voiture autonome se fait toujours attendre
[DECODE] Sephora, la locomotive de LVMH dans la BeautyTech
[DECODE Retail] Ils font le digital chez Sephora
Copy link