A la uneActualitéEuropeObjets connectés

Somfy prend le virage de l’IoT avec les Toulousains de MyFox

Somfy, acteur spécialisé dans les systèmes d'ouverture et de fermeture pour les particuliers et les professionnels, a annoncé le rachat de MyFox, ETI innovante dans le domaine de la maison connectée. Dix ans après sa création par Jean Prunet, l'entreprise est cédée dans le cadre d'un plan d'investissements de 12 millions d'euros au total, incluant la R&D et la distribution, précise Somfy. 

Avec cette acqusition, Somfy va pouvoir se positionner sur le marché B2C et sur des solutions personnalisées dans l'univers de la Smart Home. Elle compte également accélérer sur le segment de la vidéo surveillance en mettant la main sur les brevets déposés par MyFox. Somfy, acteur historique, s'était déjà d'ailleurs rapproché des start-up avec la signature d'un partenariat avec Monitorlinq en 2015, une plateforme professionnelle de services connectés pour la santé et la sécurité à l'intérieur de la maison.

MyFox a été fondée en 2005 à Labège, dans la région de Toulouse, où se trouve aujourd'hui le «Connected Camp.» Sa dernière levée de fonds de 3,2 millions d'euros date de 2013. 

En 2015, la société toulousaine a présenté un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros, dont 20% à l'étranger (notamment en Allemagne, Benelux, Espagne, Suisse). 

Sur le troisième trimestre 2016, Somfy a engrangé 276,7 millions d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 4,4% d'une année sur l'autre. La société créée en 1969 est présente dans près de 60 pays. Elle emploie 7 800 salariés. 

Lire aussi: 

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Somfy prend le virage de l’IoT avec les Toulousains de MyFox
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link