Les dernières actualités de la tech

Soutien à la filière musicale: Emmanuel Macron évoque une taxe sur le streaming

AFP

Faute d’accord entre les acteurs de la filière musicale pour trouver de nouvelles sources de financement, le gouvernement envisage de proposer une taxe sur les revenus du streaming, a annoncé mercredi Emmanuel Macron, en marge de la Fête de la musique.

Découvrez le nouveau SITE D'OFFRES D'EMPLOI de FRENCHWEB.FR et publiez gratuitement 3 offres d’emploi ou de stage pour vos recrutements de profils tech (dev, bizdev, marketing, design, ux).

Le chef de l’Etat a demandé à la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak de réunir « sans délai l’ensemble des acteurs de la filière », écrit l’Elysée dans un communiqué.

S’il n’y a pas d’accord au 30 septembre prochain, « le gouvernement se réservera la possibilité de saisir le Parlement d’une contribution obligatoire des plateformes de streaming », est-il ajouté.

La présidence s’appuie sur un rapport du sénateur Julien Bargeton (Renaissance), rendu en avril. Ce dernier préconise une taxe de 1,75% sur les revenus du streaming musical payant et celui gratuit financé par la publicité.

De nouvelles sources de financement sont nécessaires pour « préserver la souveraineté culturelle française » et assurer « une juste rémunération des artistes et des créateurs », a souligné mercredi l’Elysée, souhaitant aussi que cette manne soutienne « l’innovation et l’exportation ».

L’ancien ministre de la Culture Jack Lang s’est rapidement félicité, dans un communiqué transmis à l’AFP, de l’idée d’une telle taxe, « une mesure de justice qui confortera la diversité musicale et renforcera les créateurs et les musiciens indépendants ».

A l’automne 2022, les débats s’étaient cristallisés sur une contribution obligatoire de 1,5% des revenus des abonnements payants sur les plateformes musicales pour aider le Centre national de la musique (CNM), instance étatique et sectorielle créée en 2020, à soutenir la création française.

Cette suggestion – portée par des députés de la gauche Nupes via des amendements rejetés fin 2022 – avait créé des fractures ouvertes dans la filière.

Plusieurs organismes représentatifs de l’industrie musicale (Prodiss, UPFI, SMA, etc.) s’étaient dits favorables à une telle taxe d’un faible montant « qui pourrait suffire à compléter le schéma de financement du CNM sans perturber les modèles économiques ».

« Non à la taxe streaming. Taxe anti-rap. Taxe raciste. Taxe non justifiée », avait en revanche dénoncé sur ses réseaux sociaux le rappeur Niska, supputant que les revenus du streaming du rap, musique dominante dans les charts, seraient ainsi taxés.

Le SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique) avait aussi fustigé l’idée d’une taxe.

Suivez nous:

QUELS SONT LES SERVICES POUR RENFORCER VOTRE STRATEGIE ECOMMERCE 2023?

GESTION PUBLICITAIRE CREER ET PILOTER VOS CAMPAGNES SEO / SEA / SMO FINANCER VOTRE CROISSANCE
THE RAMP vous propose une plateforme tout en un pour gérer les campagnes publicitaires de tous vos points de vente sur l'ensemble des leviers publicitaires Junto est une agence qui vous permet de définir vos meilleurs leviers de croissance (Google, Facebook, instagram, ...), d'optimiser vos investissements, et de former vos équipes. Connaissez vous le Revenue Based Financing (RBF)? Un financement rapide à obtenir, pour la gestion de vos stocks et dépenses publicitaires.
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
Bouton retour en haut de la page