A la uneActualitéEuropeTech

Sqreen lève 2,3 millions de dollars pour sonder les failles des applications

Le montant

Sqreen, solution d'auto-protection pour les développeurs en Saas, annonce sa première levée de fonds de 2,3 millions de dollars en amorçage réalisée auprès d'Alven Capital en investissseur principal, le fonds allemand Point Nine Capital, 50Partners, mais aussi auprès de business angels «tech», tels Marc Verstaen (Docker), Thibaud Elziere (ex Fotolia), Francis Nappez (Blablacar), Philippe Plichon (Dropbox), et Justin Ziegler (PriceMinister).

«Notre système permet de récupérer en deux minutes les solutions de protection des applications Web. Il permet d'injecter des logiques de protection dynamique de façon transparente, afin de trouver des failles et de les corriger, sans passer par les développeurs», explique le fondateur Pierre Bétouin qui revendique une approche différente des solutions existantes. 

Le marché

Sqreen, qui emploit actuellement huit personnes à Paris, se considère comme un «NewRelic de la sécurité», en référence à la solution américaine d'app performance qui mesure notamment les temps de chargements des applications. «Nous sommes un sérum pour les app, intégré de manière organique, à l'aide de sondes, dans l'application Web», détaille à Frenchweb Pierre Bétouin. Sur ce marché B2B, ce sont les développeurs qui sont les clients. Pierre Bétouin a d'ailleurs fait ses armes au sein des équipes de test d'intrusion de l'A380 chez EADS, avant de passer neuf ans à la gestion des tests de sécurité dans la «red team» d'Apple. «Nous sommes à l'intersection du produit et du développeur», explique aujourd'hui le fondateur.

La solution vient donc challenger le marché de l'AB testing, des entreprises qui proposent du «monitoring d'exceptions», et des sociétés d'audit. «A terme, nous allons remplacer les tests d'intrusion classiques et les sociétés d'audit de sécurité». Sqreen ajoute aussi une dimension communautaire à sa solution, avec le partage des failles et codes réparés. Une solution similaire pour le mobile est prévue dans quelques mois.

Les objectifs de la Start-up

La société parisienne compte atteindre la vingtaine d'employés d'ici la fin de l'année. «Nous avons décidé de rester en France et de lever en France et en Europe; l'idée esr de garder notre activité ici pour l'instant, avant d'ouvir un bureau à San Francisco d'ici un an», précise Pierre Bétouin. "C'est une nouvelle approche sur la sécurité, tournée vers les développeurs. Or . Le B2B en amont. «Ceux qui nous financent sont les mêmes que pour la société Algolia, avec laquelle nous sommes très proches», explique Pierre Bétouin.

Fondateur: Pierre Bétouin, Jean-Baptiste Aviat

Siège: Paris

Effectifs: 8

Date de création: juillet 2015

Sur ce marché: résolution de failles en B2C, société d'audit, Checkmarx (Israël)

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Sqreen lève 2,3 millions de dollars pour sonder les failles des applications
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link