ActualitéArts et CulturesStartup de la semaine

[Start-up de la semaine] MyERP, le cloud français de la Silicon Valley

Fondé en 2007 par un Français dans la Silicon Valley, myERP est spécialisé dans les solutions de gestion en mode cloud à destination des TPE. Le logiciel, entièrement gratuit pour le premier utilisateur, interprète une requête en language naturel. Ainsi, il n’est nul besoin de connaître son code sur le bout des doigts… Le business modèle de myERP repose sur une offre Premium à 29€/mois.

L’équipe de myERP, basée à San Francisco, est parvenu à convaincre Google, qui l’a aidée à se développer en moins d’un an. Jusqu’à l’intégrer dans sa marketplace Google Apps. MyERP, qui compte plus de 45 000 clients sur 144 pays, choisit la France pour poursuivre son déploiement, avec une solution cloud en français intégrant les règles comptables du pays.

La société, qui a bénéficié d’une levée de fonds en France auprès de Siparex, et d’Altos Ventures aux Etats-Unis pour 2M de $, compte au total 300 000 utilisateurs.

Entretien avec François Nadal, PDG et fondateur de MyERP.

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

20 thoughts on “[Start-up de la semaine] MyERP, le cloud français de la Silicon Valley”

    1. Bonjour,

      Merci pour votre intérêt. La version Française sera accessible avant fin Janvier. Vous êtes déjà plusieurs milliers a vous inscrire pour la version Française, cela montre l’engouement en France pour des applications d’entreprise dans le Cloud.

      Nous ne manquerons pas de vous informer de la date de disponibilité exact et nous restons à votre disposition pour tout autres questions.

      A très vite chez myERP,
      Nathalie.

  1. 45 000 utilisateurs, €29/mois, ca fait un run rate de €15.6m/an en gross revenues. Il ne serait pas un peu mytho notre François Nadal? franchement? ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’il est très bon pour créer le buzz sur sa prétendue relation avec Google (cf les pseudo déclarations d’Eric Schmidt sur myERP).

    1. Bonjour Nick, merci pour votre intéressant message anonyme.

      Pour répondre en substance, la stratégie de notre entreprise correspond à un modèle Freemium. Vous offrez un service gratuit de valeur, cela génère du buzz et permet d’éviter des dépenses marketing inconsidérées. Notre coût d’acquisition est marginal chez myERP, nous ne dépensons pas un euro en communication. Ce qui compte avant tout c’est la qualité du produit. Chaque pixel de l’interface compte et fait l’objet d’un travail acharné de nos équipes.
      Le buzz est donc généré pas nos clients qui parlent de nous. C’est un contrat win-win.

      myERP propose un modèle d’abonnement simple. Nous remplaçons les coûts fixes d’entrée hors de prix et scandaleux que les éditeurs ont appliqués durant tant d’années, prenant les entreprises pour des tirelires. Donc la construction d’un chiffre d’affaire en abonnement mensuelle est un processus lent et la patience est de rigueur.

      Concernant Eric Schmidt Francois Nadal a eu le plaisir de lui poser une question à TechCrunch et de le rencontrer un bref instant. Ils partagent la même vision, les 500 millions d’entreprises dans le monde passeront au Cloud à un rythme qui va s’accélérer dans les années a venir.
      myERP a un partenariat de distribution avec Google, étant présent sur leur market place et avons des rendez-vous de point régulier avec leurs équipes pour faire avancer l’idée que nous nous faisons du Cloud.

  2. Je ne comprends pas. Vous parlez d’un « processus lent » de construction de chiffre d’affaires, mais en même temps vous annoncez 45 000 clients (dont environ 40 000 acquis sur les 22 derniers mois, si je me fie à un article de TechCrunch France datant du mois de mars 2010) à €29/mois, soit, encore une fois, un chiffre d’affaires de €15.6m en run rate 12 mois. Quelle belle croissance! j’en connais plus d’une startup qui jalouserait ces résultats hyperboliques. Même de beaux succès français acquis ou en devenir (Criteo, Dailymotion, Deezer) n’ont pas fait aussi bien!

    donc 2 choses:
    1) arrêtez de raconter des histoires
    2) à nos amis de FrenchWeb (que je soutiens vraiment dans leur initiative, car nous avons besoin de sites comme celui-ci pour parler de et promouvoir les entrepreneurs), s’il vous plait, challengez un peu quand même ce que les gens vous disent, car là, les chiffres annoncés par myerp, c’est objectivement du grand n’importe quoi, et ça se vérifie en 2/2 (une boite dans le software, en mode distribution SaaS, ne PEUT PAS se développer avec $2m et atteindre 45 000 clients; et une boite SaaS qui fait €15.6m de CA en run rate vaut déjà plus de €100m, ce qui, à la vue de l’équipe, du site web, du buzz, des VCs on board, etc. ne correspond pas à myerp.com)

  3. Nick > Je pense que vous n’y êtes pas… On parle bien de 45000 utilisateurs, et non 45000 clients, c’est plutôt clair, non ? Vous saisissez la nuance ? Un ERP, c’est rarement conçu pour UNE seule personne, si ?

    Avant de monter sur vos grands chevaux et de partir sur des calculs simplistes… Renseignez-vous !

    Ce n’est jamais que du marketing, marketing de chiffres de surcroît, dont François Nadal use volontiers. Mais on ne va pas lui reprocher, tous les éditeurs le font. On peut juste lui reprocher d’être un peu trop évasif sur le nombre exact de clients, je n’ai pas pu trouver d’infos très claires sauf à confondre clients/utilisateurs à plusieurs reprises pour créer le doute. Choix de comm’ sans doute, pour faire le buzz effectivement (à la manière de la vidéo du TC Disrupt de 2010 où l’on voit F. Nadal interpeller Eric Schmidt très brièvement – la video dure 40 secondes – ce qui correspond à mon avis à la seule interaction de l’intéressé avec myERP).

    Je travaille moi-même chez un éditeur ERP français plutôt orienté grands comptes qui revendique fièrement ses 60000 utilisateurs pour 600 sites installés (je n’ai plus les chiffres en tête, mais le ratio me semble correct). En passant, la boîte fait sans doute moins de bruit que myERP, mais ses références sont sans doute bien plus prestigieuses, et les produits au moins aussi bons (mais je n’ai pas testé myERP, my bad, simplement vu quelques démos) !

    Sinon, à votre décharge, j’ai trouvé la réponse de Nathalie Ferreira particulièrement condescendante. Du « bon gros baratin » de commercial, en somme. Une mention particulière pour cette remarque : « Chaque pixel de l’interface compte et fait l’objet d’un travail acharné de nos équipes. »

    J’ai beaucoup ri, merci. Vraiment. Si vous comptez vendre un ERP en avançant des arguments dignes d’un vendeur de supermarché, passez votre chemin. C’est d’autant plus contradictoire que le logo de myERP est très certainement le plus laid qu’il m’ait été donné de voir. Pour une boîte de la Silicon Valley, en tout cas. Ayez le sens des priorités : achetez un logo, puis parlez sens du détail. Pas l’inverse, ce n’est pas crédible !

    Bref. Je suis peut-être un peu agressif, mais c’est de bonne guerre ! J’apprécie particulièrement le travail de F. Nadal : le produit a l’air bon, et l’individu ambitieux. J’aime moins la politique de communication, simplement.

  4. Mince… je n’avais pas compris qu’un client pouvait compter plusiseurs utilisateurs! merci de vos lumières………

    donc, si je reprends l’article… on parle de 45 000 CLIENTS (dans l’article noir sur blanc, et dans la vidéo à 1m20 de la bouche propre de F. Nadal) et 300 000 UTILISATEURS (ou alors je dois sérieusement m’inquiéter pour ma vue et/ou mes capacités de lecture). Je le concède, le ratio utilisateurs/clients correspond en effet plutot à une clientèle PME que grand compte (comme c’est votre cas), mais qui semble quand même élevé pour myerp, qui vise plutot les TPE (à confirmer avec Nathalie?). Quant aux calculs simplistes, je vous laisse me proposer votre estimation du CA run rate 12 mois sur la base des éléments communiqués (45 000 clients donc, €29/mois (vous avez raison, j’ai simplifié à un utilisateur par client… en termes de CA, je me suis dit que ce serait peut être plus « réaliste »…).

    No offense taken of course. Tout cela est assez amusant à vrai dire. Plus on creuse, plus on s’aperçoit que tout cela est pipo. J’ai découvert depuis que myerp.com avait 200 followers sur Twitter. Pour une société qui revendique 45 000 clients et 300 000 utilisateurs, ca ne pèse pas lourd…

  5. Nick> Jalousie, quand tu nous tiens!
    Combien d’entre nous rêvons de tenter l’aventure dans la Silicon Valley et miracle, convaincre des VC américains à investir dans notre projet.
    F. Nadal l’a fait et rien que ça est déjà un exploit remarquable, pour un petit frenchie biensûr!
    Alors, bonne chance myERP.
    Et Nick, épargnez nous vos commentaires médisants. Vous faites pitié maintenant.

    1. merci d’élever le débat Vincent, cela fait du bien, vraiment…

      médisance? non, j’apporte juste un regard critique (appeler cela de la médisance si vous voulez…) sur des chiffres qui sont délirants et qui ne sont pas cohérents avec la réalité du produit et de la société. savez-vous ce que cela représente 45 000 CLIENTS?? c’est ENORME, tout simplement ENORME. Maintenant, si vous disposez de plus d’infos sur le CA, le taux de conversion free/payant, le churn, etc. n’hésitez pas, je serai ravi d’y jeter un oeil! (et d’apporter mon regard critique… ou ma médisance, au choix!)

      L’investisseur en capital que je suis (hé oui! c’est mon métier!) est un peu lassé de lire le bullshit entourant les CP d’un bon nombre de startups à la recherche d’un peu de lumière. Ce que vous ne comprenez pas, c’est que vous vous tirez une balle dans le pied en faisant cela, car encore une fois (lire plus haut), ces chiffres ne résistent pas au passage à la moulinette.

      bref, no big deal, tout cela est très amusant au final :)

      1. Nick> Je comprends mieux maintenant pourquoi vous avez une dent contre cette petite boîte. Vous avez investi dans un concurrent qui ne décolle toujours pas? Ils n’ont pas voulu de votre argent?

        Et quand aux chiffres sur leur CA/conversion…, bien essayé! Je suis certain que çà vous démange de savoir comment ils font. Alors pour savoir le vrai, faut prêcher le faux!

        En tout cas les investisseurs qui ont épluché leurs comptes pendant la « due diligence » ont dû aimer ce qu’ils ont vu pour investir des millions de pepettes!

        Au fait, pour moi, ENORME c’est 800 millions d’utilisateurs actifs. Ca c’est énorme. Et çà s’appelle Facebook au cas où vous auriez encore loupé le deal!

  6. « Au fait, pour moi, ENORME c’est 800 millions d’utilisateurs actifs. Ca c’est énorme. Et çà s’appelle Facebook au cas où vous auriez encore loupé le deal! »

    Il faut voir à comparer ce qui est comparable, pour myERP, on parle bien d’une solution B2B, rien à voir avec un certain FB, donc. Argument non recevable.

    Ce qui me navre un peu, c’est que vous avancez de tels arguments en ayant une méconnaissance ABSOLUE du marché de l’ERP. De là à dire que myERP en est un, c’est une autre histoire, mais j’y reviendrai…

    Pour vous, j’ai (vaguement) testé myERP (suffisamment pour me faire un avis en tout cas). Ce que j’en retiens :

    Sur le papier : de ce que j’ai pu lire, sur 01net entre autres, myERP serait positionné sur le marché des progiciels de gestion pour PME et TPE face à Sage, EBP ou Cegid ». C’est dit, les noms sont lâchés.

    Dans les faits : je ne vois qu’un produit totalement inadapté aux PME, au mieux capable de faire tourner des TPE/PME de petite taille. C’est en réalité ultra light. Rien de comparable aux ténors du genre.

    myERP n’est jamais qu’une appli web qui tient davantage du petit logiciel de comptabilité que de l’ERP à proprement parler… Il n’y a AUCUNE comparaison possible avec les Cegid et autres Sage.

    Quant aux chiffres annoncés, au coeur du débat, il s’agirait donc de 45000 utilisateurs (lu sur 01net) ou clients (lu sur Frenchweb). Cette confusion me dérange.

    Il faut d’ailleurs noter : « Gratuit pour deux utilisateurs et proposé ensuite au tarif de 29 dollars par mois et par utilisateur, MyERP.com dispose d’une intégration des contacts et des calendriers avec les Google Apps. » Alors forcément… J’imagine que sur les 45000 clients, nombreux sont ceux à profiter du produit gratuitement (ça peut être sympa pour faire tourner une petite boîte unipersonnelle). F. Nadal préfère afficher un sourire bright et se fendre d’avoir accompli son rêve américain, alors qu’il n’en est qu’aux balbutiements. Dommage.

    Puisque certains semblent déconnectés de la réalité mais aiment les chiffres, quelques exemples, dans l’ERP :

    – NetSuite, Cloud ERP fondé en 1998, orienté mid-market. Pas besoin d’afficher le soutien de Schmidt ici, puisqu’on a celui, financier, d’Ellison, qui a fait de cette startup ce qu’elle est aujourd’hui : un acteur majeur (et qui a une carte à jouer dans les années à venir, il me semble). 10000 clients. Et c’est déjà ENORME pour un acteur de cet âge.

    – Apax Partners, qui a racheté Epicor, qui pèse TRES LOURD et qui est très clairement orienté PME : 30000 clients. Acteur historique.

    – Les suédois de Jeeves, compagnie majeure : 4 100 ERP installés, plus de 30 000 utilisateurs, dans plus de 40 pays, pour une boîte qui a presque 20 ans.

    Et j’en passe…

    Je rejoins donc Nick, même si son propos me semble un peu vindicatif (mais je peux le comprendre), les chiffres sont un peu farfelus, et même s’ils s’avèrent exacts, pas réellement significatifs. myERP ne risque pas de percer de si tôt…

  7. @NVeski: merci pour votre commentaire et analyse, je commençais à me sentir un peu seul là… :). Juste pour préciser, mon propos ne cherche absolument pas à être vindicatif, vraiment. Je suis juste agacé à force de lire du BS dans les PR des startups.

    @Vincent: … LOL!

  8. Bonjour,

    je dois utiliser MYerp dans le PME où je suis mais malheureusement c’est un système que je ne comprends pas, je suis censé le comprendre pour l’explique, je n’ai jamais utilisé un logiciel comptable de ce genre.
    Existe-t-il un manuel d’explication car là je deviens complètement folle.

    merci d’avance pour votre réponse

  9. Bonjour Nathalie,

    Oui avec plaisir pour vous accompagner dans la compréhension et l’utilisation de myERP.
    C’est un logiciel qui vous permet d’exprimer ce que vous voulez faire, mais dites-le moi si je me trompe, je pense que votre première impression dans l’application a dû être « par quoi je commence ? »
    myERP vous propose un guide, un support et une assistance « chat » dans l’application qui vous permet de poser vos questions en temps réel.
    Voici le Guide accessible depuis l’application: https://support.myerp.com/categories/20029127-guide-francais

    Je vous dis donc à très vite sur le support pour toute question :-)

    Cordialement
    Nathalie

    1. Bonjour,

      Bon voilà, malgré votre bonne foi, j’ai toujours de problème, et j’ai l’impression de commettre encore plus d’erreurs. j’ai vraiment besoin d’un support d’explication plus détaillé, j’ai l’habitude de travailler sur de logiciel où je gère moi-même mes écritures car je peux le modifier,les lettrées ou encore les liées.là je ne peux pas modifier mes écritures car MyERP génère automatiquement des écritures , les fait pour moi,et je me trouve avec de compte clients ou fournisseurs qui ne sont pas imputer au bon montant dans ma banque.

      Puis je tout recommencer c’est-à-dire tout effacer, et tout saisir manuelle, tout en créant de facture sans que cela engendre des écritures.

      merci d’avance!!

      1. Bonjour Nathalie,

        Effectivement myERP génère automatiquement la comptabilité et c’est bien pour cela que nos clients adorent myERP car cela leur fait gagner un temps précieux.

        Néanmoins vous gardez le contrôle : depuis chaque fiche client et fournisseur vous pouvez affecter un compte comptable afin de maitriser la ventilation dans la compta, vous pouvez aussi écrire manuellement vos écritures comptable, très utile pour les opérations de fin d’année.

        Pour repartir a zéro, pas de problème, accédez à la partie « Paramètre Entreprise ».

        Nathalie, n’hésitez pas à poser des questions au support.
        Cordialement,
        nathalie

    2. Nathalie @ myERP: j’espère pour vous que les 45,000 utilisateurs (…) de myERP ne vous sollicitent pas autant, car sinon vous ne devez plus savoir où donner de la tête!

      1. Bonjour Nick,

        Vous avez tout à fait raison, nos utilisateurs nous sollicitent énormément. Nous avons plusieurs responsables supports afin de couvrir les time zone d’environ 90 pays. Et votre remarque tombe à pic, car cela me permet de faire une petite annonce. Nous recrutons actuellement deux nouveaux membres pour notre équipe support internationale sur la zone Europe et Inde. Si vous êtes dynamique et aimez le service client, soyez les bienvenues pour postuler !

        Bien à vous,
        Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This