ActualitéStartup

[Start West 2012] Les startups Citizencar et Zebaz récompensées

Parmi les 23 jeunes pousses présentes, 10 relevaient du domaine de l’internet. La part belle était faite aux services de traitement de données et aux réseaux sociaux. Les fondateurs de IITER, de Zebaz, de Shortways ou encore de Rezoto et de Cityzencar, pour n’en citer que quelques-uns, ont donc eu la possibilité de pitcher leur projet pendant 15 minutes et de faire part de leurs besoins de financement.

Outre cette session d’échanges et de rencontres, Start West était également l’occasion de récompenser certaines jeunes pousses pour leur aspect particulièrement innovant. Dans cette optique, le jury de Start West 2012, présidé par Franck Grimaud, président du directoire de Vivalis, a décerné :

  • Le prix «commercialisation» à CitizenCar, plateforme de co-voiturage. Basée à Paris, l’objectif de la start-up est de faciliter et développer le partage de voitures entre voisins par l’intermédiaire d’une interface web sociale
  • Et le prix «développement» à Zebaz, base de données de décideurs d’entreprises actualisée en crowdsourcing. La start-up se positionne comme une alternative aux réseaux sociaux professionnels pour la fourniture de contact décideurs, en proposant l’accès à plus de 1 million de sociétés et de 1,8M de dirigeants en France avec les coordonnées détaillées de plus de 300 000 contact opérationnels.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Start West 2012] Les startups Citizencar et Zebaz récompensées
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale