ActualitéSemaine de l'emploi

Synthesio : « notre R&D est made in France car les formations y sont très bonnes »

FrenchWeb organise la première semaine de l’Emploi dans le secteur Numérique (#SENFW), du 3 au 9 Mars.

Pendant cette semaine spéciale, FrenchWeb propose une série de portraits d’entreprises qui recrutent , une photographie des métiers du numérique, des coups de projecteurs sur différents secteurs d’activités (agences de communication, e-commerce, régies publicitaires, éditeurs de logiciels, entreprise de services du Numérique, acteurs du jeux video, écoles…) et de nombreuses offres d’emploi et de stages partout en France.

Thomas-Le-Gac

A cette occasion, nous avons interrogé Thomas Le Gac, Directeur général France chez Synthesio.

FrenchWeb : Pouvez-vous décrire rapidement Synthesio ? 

Thomas Le Gac : Synthesio, leader dans la veille des médias sociaux, aide les plus grandes entreprises à écouter, comprendre et dialoguer avec les internautes partout dans le monde.

Quelles sont les valeurs que vous défendez, est-ce qu’il y a une « culture » Synthesio ?

Illustration_Synthesio

Depuis sa création, Synthesio a souhaité créer un environnement international à la fois en s’implantant rapidement hors de France (nous avons des bureaux à Londres, New York, Singapour et Paris) mais aussi en recrutant des profils venant de tous horizons : 20 nationalités différentes sont représentées !

Travailler chez Synthesio c’est vivre des défis professionnels quotidiens dans une ambiance jeune, détendue et stimulante. Un bon niveau de babyfoot est d’ailleurs requis pour venir travailler chez Synthesio ! Avant tout, nous recherchons des personnes motivées et enthousiastes ayant une vraie culture de l’entreprenariat.

Donc en synthèse 3 idées fortes forment l’ADN de Synthesio : diversité, autonomie, esprit d’entreprendre.

Dans le cadre de votre développement international, comment structurez vous votre recrutement (salariés locaux / français)?

Nous cherchons à chaque fois des personnes ayant un profil qui correspond à l’ADN de Synthesio. Dans chacun de nos bureaux nous avons un mix entre salariés locaux et étrangers. Rien que sur Paris, nous avons plus de 10 nationalités différentes et c’est un vrai richesse. En revanche, un point commun, c’est l’anglais qui est la langue de travail.

Pourquoi choisir des salariés français en particulier? 

Les français ont souvent une très bonne formation. C’est en particulier le cas des ingénieurs. A ce titre, l’essentiel de la R&D de Synthesio est basée en France. Soit physiquement au centre de Paris, soit en télétravail pour une partie des équipes qui préfère travailler en province.

En terme de pratiques sociales comment cela se traduit il? (Quelle couverture sociale / retraite / rémunération est alors mise en place?)

Nous avons mis en place une rémunération incitative qui récompense la performance et l’esprit d’entreprendre. Par ailleurs, les salariés disposent d’autres avantages : tickets restaurant, mutuelle, prévoyance, complémentaire retraite..

Quels profils recherchez vous en 2014 en France?

Pour 2014, en France, nous recherchons des personnes passionnées qui correspondent à nos valeurs.

En terme de postes, nous allons recruter :

  • Des commerciaux : Sales manager, inside sales
  • Des profils techniques : développeur Front-end, Back-end, Senior NLP Développeur, Manageur Qualité
  • Des Clients Success Manager (Nécessité de parler Allemand)
  • Quelques profils administratifs : Contrôleur Financier, Chargé de facturation
  • Localisation : France, Etats-Unis, Royaume-Uni et Singapour.
  • Effectifs : 75 collaborateurs.
  • Date de création : 2006
  • Fondateurs : Loic MOISAND et Thibault HANIN

Retrouvez toute l’actualité Synthesio :

Twitter: @Synthesio
FacebookSynthesioMonitoringFrance
Site Web: Synthesio.com

[jp-rss-feed url= »http://emploi.frenchweb.fr/search/Synthesio/feed/rss2/ »]
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Synthesio : « notre R&D est made in France car les formations y sont très bonnes »
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
DECODE Retail: 3 conférences organisées avec Odile Roujol et Laurence Faguer
Copy link