ActualitéFonds d'investissementInvestissementsTech

Un fonds britannique de 125 millions de dollars dédié à la sécurité

Lever 125 millions de dollars en quelques semaines. C’est ce que souhaite réaliser le fonds britannique C5 Capital pour financer des sociétés spécialisées dans la cybersécurité, à l’heure où la sécurité des entreprises préoccupe plus que jamais – notamment depuis les révélations sur les écoutes de la NSA, les entreprises européennes n’étant pas soumises aux mêmes « règles » que leurs consœurs américaines. Depuis quelques semaines, plusieurs grandes failles de sécurité sont également apparues : piratage de millions de données chez eBay, faille de sécurité « heartbleed »…

Basée à Londres, la firme de venture capitalist investie dans des entreprises ayant déjà une certaine traction – 10 millions de dollars de chiffre d’affaires – et dont les avantages concurrentiels reposent avant tout sur la technologie. La semaine dernière, C5 Capital a ainsi investi dans Balabit, une société spécialisée dans la sécurité intérieure des entreprises.

Précisant que le marché mondial de la sécurité des informations est estimé à 67 milliards de dollars selon Gartner, Nazo Moosa, cofondatrice de C5 Capital précise que le Royaume-Uni, la France et l’Europe de l’Est sont des zones de croissance pour ce secteur encore dominé par des firmes américaines.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Un fonds britannique de 125 millions de dollars dédié à la sécurité
Google va répercuter la taxe Gafa sur les tarifs de ses publicités en France et en Espagne
Covid-19: comment la crise a boosté les applications pour rester en contact avec les seniors
Ciblage publicitaire: pourquoi le projet de Google inquiète les éditeurs européens?
WhatsApp
En Afrique du Sud, les nouvelles règles d’utilisation de WhatsApp ne passent pas
Voiture autonome: Honda lance le premier véhicule au monde doté d’un système de niveau 3
Fabernovel s’étend en Chine avec une nouvelle acquisition