ActualitéLilleStart Me UpStartup

EuraTechnologies et OVH lancent un « programme incubateur »

L’hébergeur français OVH et le centre EuraTechnologies lancent un « programme incubateur » dédié à l’accompagnement de projets technologiques. A la clé pour les start-ups retenues : des infrastructures et des « ressources numériques » pendant 18 mois, à hauteur de 6 000 euros par projet, sans aucun engagement financier en échange affirme-t-on. Au total, 10 projets devraient être accompagnés au cours de cet été.

« Il s’agit d’être pragmatique. Notre objectif est que ces startups deviennent autonomes et viables. Qu’elles puissent poursuivre leurs projets une fois le programme terminé, qu’elles ne se retrouvent pas avec une infrastructure surdimensionnée dont elles ne pourraient assumer les coûts » explique Maxime Hurtrel, responsable du programme incubateur chez OVH. Pour cela, en plus d’une aide matérielle, OVH, basé à Roubaix, fournira un soutien pour l’utilisation des infrastructures, et prévoit « d’étendre son programme à tous les incubés et accélérés d’EuraTechnologies dès la rentrée ».

[Retrouvez le Frenchweb Tour Lille 2013, notre reportage consacré à l’écosystème local, dont EuraTechnologies].

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Sauf que >72h. pour résoudre un problème sur VOIP c’est du #startupkiller voir @Jc_gay !!!

Bouton retour en haut de la page
EuraTechnologies et OVH lancent un « programme incubateur »
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?