Actualité

Une semaine après la cyberattaque, Bouygues poursuit la restauration de son système d’information

AFP

La filiale de construction du géant Bouygues est toujours affectée par la cyberattaque au rançongiciel lancée jeudi, a-t-elle annoncé mercredi, évoquant une remise en route « progressive » de son informatique et confirmant avoir porté plainte. « A la suite de l’attaque virale du réseau informatique de Bouygues Construction le 30 janvier, des mesures spécifiques ont été prises pour assurer la poursuite de toutes nos activités en France et à l’international », a déclaré Bouygues Construction dans un communiqué.

« Les équipes informatiques de Bouygues Construction, accompagnées d’experts externes et internes au groupe Bouygues, poursuivent la restauration du système d’information et remettent progressivement les fonctionnalités en service », a-t-elle poursuivi. Le groupe a rappelé que les chantiers du groupe continuaient à fonctionner et assuré que toutes les données sortant de l’entreprise faisaient l’objet d’une sécurisation renforcée. Bouygues Construction a été frappé le 30 janvier par cette cyberattaque et a précisé qu’il s’agissait d’un chantage au rançongiciel.

Les pirates réclameraient dix millions de dollars

Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris pour, entre autres, « extorsion en bande organisée » et « accès et maintien dans un système de traitement automatisé de données ». La filiale de Bouygues « a déposé plainte et travaille de concert avec les autorités compétentes pour identifier l’origine de cette action criminelle et protéger les intérêts de ses clients et partenaires », a-t-elle confirmé mercredi.

Selon un expert informatique interrogé la semaine dernière par l’AFP et affirmant être entré en contact avec les auteurs de l’attaque, les pirates réclament dix millions de dollars à Bouygues, qui n’a pas confirmé cette information. « Les polices d’assurance ad hoc ont été activées », a annoncé mercredi Bouygues Construction.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Une semaine après la cyberattaque, Bouygues poursuit la restauration de son système d’information
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer