ActualitéAmérique du nordArts et CulturesBusinessDistributionInvestissementsLes levées de fondsStartup

United Masters lève 70 millions de dollars auprès d’Alphabet pour devenir une alternative aux majors de la musique

Le montant

La start-up américaine United Masters, qui aide les artistes émergents à distribuer leur musique en ligne, a bouclé un tour de table de 70 millions de dollars mené par Alphabet, la maison-mère de Google. 20th Century Fox et Andreessen Horowitz ont également participé à l’opération. Si l’opération est seulement annoncée aujourd’hui, elle remonte en réalité à l’an passé.

Le marché

Créée cette année par Kristina Salen et Steve Stoute, ancien patron du label américain Interscope Records, United Masters entend devenir une alternative aux contrats d’exploitation des labels. Pour ce faire, la société propose aux artistes un tarif compétitif pour diffuser leur musique en ligne sur des plateformes de streaming comme Spotify, SoundCloud ou encore YouTube. Les artistes partagent avec United Masters leurs royalties mais conservent les droits sur leurs enregistrements.

C’est sur ce point que Google a été séduit par le projet de l’entreprise américaine. En effet, les labels compliquent le travail de la firme de Mountain View pour son moteur de recherche et sa plateforme vidéo YouTube, qui prospèrent lors que les droits d’auteur ne sont pas restreints. Avec United Masters, Google pourrait donc se passer des contraintes liées aux contrats des labels peu avantageux à son égard.

Pour aider la nouvelle scène musicale à décoller, la start-up new-yorkaise analyse le potentiel de l’artiste, identifie ses fans et construit un outil CRM personnalisé. De cette manière, United Masters permet aux artistes de toucher leurs fans les plus fidèles avec des publicités ciblées pour écouler des billets pour leurs concerts et des produits dérivés.

Outre son modèle disruptif qui veut prendre à contrepied les majors de l’industrie musicale (Universal Music, Sony Music et Warner Music), la jeune pousse américaine veut également fournir des outils pour aider les marques à cibler certains catégories de fans de musique. Ainsi, en mettant à disposition des marques les données collectées sur les artistes, United Masters leur permettra de proposer aux fans des publicités en ligne qui comportent une chanson de leur artiste préféré.

Les objectifs

Ce premier tour de table doit permettre à United Masters d’attirer des artistes émergents. Cependant, la tâche de la société new-yorkaise n’est pas aisée dans la mesure où la plupart des artistes considèrent encore le streaming comme une menace pour leur carrière en nuisant à leurs ventes d’albums, plutôt que comme une opportunité pour distribuer leur musique plus facilement et faire de leur image une marque forte qui attire de nouveaux fans.

En 2016, l’écoute de musique en ligne a augmenté de 76% outre-Atlantique, selon le cabinet Nielsen Music. Cette progression a permis au streaming de dépasser les ventes en téléchargement pour la première fois aux États-Unis.

United Masters : les données clés

Fondateurs : Kristina Salen et Steve Stoute
Création : 2017
Siège social : New York
Activité : service pour aider les artistes émergents à distribuer leur musique en ligne
Financement : 70 millions de dollars en novembre 2017

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This