ActualitéMediaRetail & eCommerce

Viapresse.com, le spécialiste de la vente de presse en ligne, lance sa nouvelle version

Créé en 1997, le pure player Viapresse a été aux premières loges pour observer et s’adapter aux changements radicaux de modes de consommation de la presse.

Viapresse.com propose depuis quelques années des abonnements ou de l’achat au  numéro alliant presse papier et numérique  et fait aujourd’hui peau neuve avec, en ligne de mire pour 2012, l’ambition d’accompagner l »explosion des nouveaux supports de lecture.

Les abonnements papier sont désormais assortis de la possibilité d’accéder aux versions numériques moyennant quelques euros de plus et les utilisateurs peuvent consulter leurs magazines depuis leur PC, mobile ou tablette tout en les conservant dans leur bibliothèque numérique. La nouvelle version du site met en avant les Unes de la presse et les met à jour dès la parution du titre.

En novembre dernier, Viapresse et ses fondateurs annonçaient leur prise de participation majoritaire (91%)  au capital de Wobook, spécialiste des technologies de publications numériques. Le groupe français est présent en Belgique et en Amérique du Nord. Il compte 45 collaborateurs.

A propos de Viapresse :

  • 1000 offres d’abonnements, plus de 4000 titres vendus au numéro
  • 200 000 abonnées actifs
  • Un CA de 12,1M€ en 2011

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Viapresse.com, le spécialiste de la vente de presse en ligne, lance sa nouvelle version
Le réseau social conservateur Gab piraté par des hackers militants
[Next40] Transformation des entrepôts: comment Exotec mise sur toujours plus de « logiciel »
Vestiaire Collective lève 178 millions d’euros auprès du groupe de luxe Kering et Tiger Global Management
Google Finance adapte sa plateforme pour répondre à l’engouement autour des cryptomonnaies
Blockchain: comment les NFT deviennent-ils les objets de collection du futur?
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux