ActualitéBusiness

Deezer voudrait lever près de 100M d’euros pour son développement international

Selon une information révélée par Les Echos, Deezer chercherait à lever entre 50 et 100M €. Cette opération pourrait valoriser le site de streaming musical près de 500M €, soit dix fois son CA 2011.

D’après le quotidien, plusieurs fonds américains seraient intéressés pour investir dans ce prochain tour de table qui devrait être finalisé d’ici l’été prochain. Une approche qui éliminerait donc toute possibilité de réinvestissement de la part d’Orange, qui verrait donc sa participation de 11% diluée.

Objectif de cette future levée : accompagner la start-up dans son développement à l’international. En effet, lors de LeWeb’11 Alex Dauchez, son PDG, avait annoncé que la plateforme comptait se lancer dans 200 pays à travers le monde, hors Etats-Unis. Ainsi, même si la société est rentable depuis un an, celle-ci doit réaliser de lourds investissements notamment en terme d’effectifs, qui devraient doubler pour atteindre 200 salariés.

Deezer propose une offre premium sous deux formules tarifées respectivement 5 et 10 euros par mois. La start-up vise un marché de 900M d’utilisateurs de smartphones (contre « seulement » 160 millions aux Etats-Unis) et entend miser sur une expérience utilisateur unique en terme de recommandation musicale et de positionnement éditorial. Pour rappel, Deezer a récemment noué un partenariat avec Facebook qui lui aurait permis de gagner 10 000 nouveaux utilisateurs.

Depuis son lancement, Deezer a déjà levé près de 15M €. Son principal concurrent, le suédois Spotify avait également procédé à une levée de fonds similaire l’année dernière. 

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “Deezer voudrait lever près de 100M d’euros pour son développement international”

  1. Compte tenu de l’apport capital d’Orange à Deezer, sa participation est-elle réellement de 11% ? J’en doute fortement. Et on la dit beaucoup plus importante. La société ne serait d’ailleurs « rentable » qu’à travers les abonnements dormants d’Orange qui représentent 2/3 des abonnés, de la bouche même d’Alex Dauchez. Peut-on vraiment appeler ça un succès ?

    Cette levée de fonds ne serait-elle pas aussi faite pour réduire la participation de l’opérateur dans cette start-up qu’elle finance intégralement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This