ActualitéInvestissementsLes levées de fondsStartup

Wedpics, la start-up spécialisée dans les photos de mariage, lève 1,1 million de dollars

L’application Wedpics revendique 36 000 couples inscrits, qui partagent plus de 100 000 photos par semaine.

La start-up américaine WedPics, une application de partage de photos entièrement dédiée aux mariages, vient de boucler une levée de fonds de 1,1 million de dollars (850 000 euros). Ce financement, qui devrait aider la start-up à poursuivre sa croissance, a été en partie réalisé par Bob Young (ancien CEO de Red Hat) et Jed Carlson (co-fondateur de Reverbnation).

Lancée en 2012 par Justin Miller, alors à la tête d’une équipe de 13 personnes travaillant au domicile de l’entrepreneur, à Raleigh (Caroline du Nord), WedPics a frôlé le désastre. En effet, un avis d’expulsion a été formulé contre la jeune société : mais la communauté locale des startups s’est mobilisée pour offrir à WedPics un nouveau local, et pour l’aider à obtenir un financement de 250 000 dollars.

Fin 2012, l’application est passée d’un modèle payant (99 dollars pour un album photo) à un modèle freemium, engrangeant des recettes grâce à des options spéciales, comme le téléchargement d’albums en haute résolution. Pour l’instant, 36 000 couples sont inscrits sur WedPics et partagent plus de 100 000 photos par semaine.

Cette nouvelle levée de fonds devrait aider la start-up à développer son marketing et à conquérir de nouveaux utilisateurs.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Wedpics, la start-up spécialisée dans les photos de mariage, lève 1,1 million de dollars
Ekimetrics lève 24 millions d’euros auprès de Tikehau Capital et Bpifrance
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel