A la uneActualitéMedia

YouTube se rapproche des studios hollywoodiens: nouveau Netflix-Killer?

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

YouTube n'a pas l'intention de rester les bras croisés face aux succès rencontrés par Netflix. Plusieurs cadres dirigeants de la plateforme de partage de vidéos auraient approché les grands studios hollywoodiens et des sociétés de production ces derniers mois, rapporte le Wall Street Journal. Au menu de ces premières négociations: obtenir des licences d'exploitation de films ou de séries TV.

A l'heure actuelle, impossible de savoir quelles sont les productions que YouTube souhaiterait distribuer, et les discussions ne seraient qu'à un stade préliminaire. Ces rencontres révèlent en tout cas les ambitions de la filiale de Google.

Une première offensive dans les contenus payants

La plateforme de partage de vidéos avait déjà lancé un première offensive avec son offre payante, «Red», qui propose aux internautes d'utiliser son service sans aucune publicité, mais également d'écouter de la musique en streaming et de regarder des séries et des films originaux qui mettent en scène plusieurs «youtubers» stars. L'offre, commercialisée 9,99 dollars par mois, avait vocation à positionner YouTube sur le marché en plein essor des contenus à la demande (Netflix dans la vidéo, Spotify dans la musique…).

Depuis son lancement en 2005, YouTube repose largement sur un modèle gratuit, financé par la publicité. La plateforme revendique aujourdh'ui plus de 1 milliard d'utilisateurs dans le monde, et dispose de versions locales dans 70 pays. Mais si YouTube dispose déjà de la technologie et d'une base utilisateurs importantes pour les vidéos publiées par les internautes, reste que le site est encore en retrait en matière de distribution de grandes productions.

Face à un Netflix et ses séries comme «House of Cards» ou «Narcos», la filiale de Google passe à la vitesse supérieure et entend développer son offre de contenus «premiums» dans un paysage de la VoD en pleine recomposition.

Affronter Netflix et Amazon

Le spécialiste du secteur Netflix revendique plus de 69 millions d'abonnées dans le monde et a généré 1,5 milliard de dollars de chiffre d'affaires sur le seul troisième trimestre 2015. Et le groupe de Reed Hastings ne cesse de conquérir de nouveaux marchés : il s'est encore lancé récemment au Japon, en Espagne, en Italie et au Portugal.

De quoi faire des envieux chez les autres géants du Web. Amazon aurait lui aussi approché plusieurs grands groupes de médias et réfléchit à faire évoluer son service de VoD (Prime Instant Video) pour proposer des bouquets et des services télévisés, rapportait récemment Bloomberg. La multinationale de Jeff Bezos a également signé avec l'ex-animateur de la BBC Jeremy Clarkson pour produire une émission. Séries TV, films, émissions… La bataille des contenus est lancée chez les géants du Web.

Bouton retour en haut de la page
YouTube se rapproche des studios hollywoodiens: nouveau Netflix-Killer?
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Silicon Carne] Startup Game Over

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media