ActualitéHR TechLes levées de fondsStartupTech

Zenefits, le paperasse-killer des DRH, lève 500 millions de dollars

Le montant

En finir avec les tâches et la paperasse administratives dans les ressources humaines. C’est l’ambition de Zenefits, une société américaine qui vient de lever 500 millions de dollars (440,9 millions d’euros) auprès de Fidelity Management et Research Company, en tant que principaux investisseurs, aux côtés d’Insight Venture Partners, Founders Fund, Khosla Ventures, et Sound Ventures. Avec cette nouvelle opération, la société est valorisée 4,5 milliards de dollars (environ 3,9 milliards d’euros). Elle avait déjà réalisé un tour de table de 66 millions de dollars en 2014 auprès d’Andreessen Horowitz.

Le marché

Basée à San Francisco, Zenefits édite une plateforme de gestion des ressources humaines en mode Saas. Celle-ci permet aux DRH de regrouper en un seul endroit la gestion de la paie, des avantages sociaux, des stock-options ou même des mutuelles professionnelles, des accords ayant été conclus avec plusieurs assureurs. En ce qui concerne les nouveaux recrutements par exemple, la solution simplifie le processus avec la signature électronique des nouvelles recrues, la collecte des données bancaires et fiscales, le tout étant sauvegardé dans le cloud.

L’objectif : automatiser au maximum les tâches administratives quotidiennes des DRH pour que ces derniers se concentrent davantage sur des missions de plus long terme. « Il y a des millions de petites entreprises dans le pays qui ont gaspillé chaque année d’innombrables heures pour jongler avec plusieurs systèmes de ressources humaines et avec des technologies dépassées. Nous n’éliminons pas seulement les formalités administratives; nous éliminons le travail réel – ce qui rend plus facile pour les petites entreprises de se concentrer sur la gestion et la croissance », déclare Parker Conrad, cofondateur et PDG.

Côté modèle économique, le logiciel Saas est gratuit pour les entreprises. Zenefits se rémunère en agissant tel un courtier qui prélève une commission si une entreprise souscrit à une assurance pour ses employés via sa plateforme. Là repose la clé de son modèle, les employés souscrivant essentiellement à des assurances via leur employeurs outre-Atlantique. Avec ce positionnement, l’entreprise déclare espérer atteindre les 100 millions de dollars de chiffre d’affaires en rythme annuel d’ici à la fin de son exercice fiscal cette année.

La start-up assure que sa solution est utilisée par plus de 10 000 entreprises de tailles moyenne et intermédiaire aux Etats-Unis. Parmi les grands comptes qui ont souscrit à ses offres, on retrouve notamment Twitch, la plateforme de diffusion de sessions de jeux vidéo en ligne rachetée par Amazon pour un peu moins de 1 milliard de dollars l’an passé.

Les objectifs

Fondée en 2013 par Parker Conrad et Laks Srini, Zenefits souhaite, avec ce nouvel investissement, accélérer sur la commercialisation de ses offres auprès des 5 millions d’entreprises américaines qui disposent entre 2 et 1 000 employés. La société souhaite également étayer son offre avec le lancement de nouveaux produits. Elle doit en effet affronter la concurrence de nombreux acteurs comme CheckPoint HR ou Workday.

[tabs]

[tab title= »Zenefits: les données clés »]

Date de création : 2013

Fondateurs : Parker Conrad et Laks Srini

Secteur : gestion des ressources humaines

Financement : 66 millions de dollars en 2014, 500 millions de dollars en 2015

Concurrents : CheckPoint HR, Workday…

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This