Actualité

[10 propositions] Syntec interpelle les candidats à la présidentielle sur le numérique

Dix mesures pour que la France figure dans Le Top 5 des pays numériques (alors qu’elle n’est que 20ème du classement réalisé par The Economist). Voilà ce qu’a proposé ce matin le Syntec Numérique, lors d’une conférence de presse.

En effet, selon la Chambre professionnelle des métiers du numérique, la ré-industrialisation de la France passe avant tout par le développement d’une industrie de « l’immatériel » forte, ainsi que par un retour de la compétitivité des industries traditionnelles, transformées à l’aide de l’innovation et des nouvelles technologies.

Selon les derniers chiffres, le secteur du numérique emploie actuellement 1,5M de personnes et 20% de la croissance française entre 2005 et 2009 aurait été directement liée à cette activité. Internet figure donc comme un véritable relais pour l’économie nationale. Toutefois, selon les professionnels du numérique, la France ne pourra continuer à bénéficier des effets positifs de cet écosystème qu’à condition de mettre en place une politique volontariste.

Dans cette optique, le Syntec Numérique a développé 10 propositions pour 2012 qu’il met à la disposition des candidats à l’élection présidentielle. Celles-ci sont articulées autour de quatre thématiques : la croissance, l’emploi, la dépense publique, et la transformation de la société.

  • Une reconnaissance des entreprises responsables valorisant leur capital humain.
  • Un réseau unique de l’innovation simplifiant l’accès aux dispositifs existants.
  • Un Crédit Impôt Recherche consolidé apportant de la visibilité aux investissements des entreprises.
  • Un crédit numérique PME, levier de la politique d’accompagnement numérique des petites entreprises.
  • Des filières de formation numérique pour tous.
  • Une modernisation de l’Etat amplifiée par le déploiement des technologies du numérique.
  • Le numérique au service d’une relation entre l’Etat et le citoyen plus efficiente.
  • Un déploiement accéléré de l’e-éducation.
  • Un cadre de travail adapté au nomadisme numérique.
  • Une extension des services numériques à domicile.

Il y a quelques jours, l’association française des éditeurs de logiciels (Afdel) a également soumis, aux candidats et aux parlementaires, une batterie de mesures pour réindustrialiser la France grâce au numérique. 

Un commentaire

  1. Syntec Numérique n’est pas la « Chambre professionnelle des métiers du numérique » mais la « Chambre professionnelle des sociétés de services informatiques (SSII, éditeurs » avec le CICF Informatique.

    Ce sont les 2 organisations patronales de la Branche Syntec-Cicf mais ce ne sont pas les seules organisation professionnelles de cette Branche…

Bouton retour en haut de la page
[10 propositions] Syntec interpelle les candidats à la présidentielle sur le numérique
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux