ActualitéTech

1000 startups accueillies dans un incubateur géant ?

Dans le cadre d’une interview accordée au quotidien Libération, Fleur Pellerin a apporté plus de précisions autour du projet « Paris Capitale numérique ».

Fleur-Pellerin1

La ministre de l’Economie numérique a déclaré: « Nous allons créer à Paris ou en proche banlieue un lieu qui sera l’étendard du numérique en France. Ce pourrait être la halle Freyssinet, c’est l’hypothèse la plus sérieuse parmi les implantations étudiées ». Le bâtiment de la SNCF situé derrière la gare d’Austerlitz dans le 13ème arrondissement, grand de 25 000 mètres carrés, pourrait alors accueillir jusqu’à un millier de jeunes pousses. Objectif de ce dispositif, financé par une batterie d’investisseurs français avec le soutien de la caisse des dépôts et consignations : devenir « une vitrine internationale, un des grands incubateurs de classe mondiale ».

L’interview exclusive de Fleur Pellerin accordée à FrenchWeb il y a quelques semaines sur le « Paris capitale numérique » :

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

4 commentaires

  1. On parle de « locaux », de « vitrine », de « cluster », de « mise en réseau », « d’étendard » mais je n’ai pas entendu parlé des créateurs. C’est bien de parler des moyens, mais ce serait mieux d’adresser de vraies problématiques.

    A savoir par exemple : comment développer l’ambition des start-ups françaises ?
    Comment faire passer les start-ups FR d’une petite dizaine de salariés en moyenne à plus d’une cinquantaine ?
    Une France championne du numérique, c’est à la fois des infrastructures, mais surtout de beaux projets d’entrepreneurs. Pas sûr que la « vitrine » soit un facteur suffisant / necessaire pour aider les entreprises du numérique.

  2. Et on ne parle toujours pas des vrais sujets, la suppression pure et simple du RSI, l’allégement des tâches administratives au lancement.

    Google et Apple et les autres ont été montés dans des garages. Pour créer un site web, on a besoin d’un ordinateur et de temps. Si on passe notre temps à remplir des formulaires et à payer des taxes, c’est moins de temps à créer de la valeur.

    La valeur d’abord, les impôts ensuite.

    http://www.lesautruches.fr

  3. Complètement d’accord avec Matthieu.

    C’est bien français de tout concentrer à Paris dans un espèce de gettho de luxe pour startups.

    Et ça donne un super signal à toutes des collectivités qui investissent dans des incubateurs en province…

    C’est typique de la fausse bonne idée d’énarque…

    La Silicon Valley n’a pas été décrétée dans un ministère…

    En attendant, nous on va rester en province à créer des emplois et à galérer avec l’administration. parce que sur ce sujet là, il n’y a pas de révolution…

1000 startups accueillies dans un incubateur géant ?
Huawei
Malgré les sanctions américaines, Huawei annonce un chiffre d’affaires en hausse
La startup Audion lève 1,1 million d’euros pour sa solution de ciblage publicitaire dans les podcasts
La startup Accenta lève 4,7 millions d’euros pour sa solution de stockage d’énergies dédiée aux bâtiments
[FW 500] Marketing B2B: Visable opère un virage digital
Stadia
Google lancera sa plateforme de jeux vidéo en streaming Stadia le 19 novembre
Publicité en ligne: Amazon prend du terrain à Google sur le search
Copy link