ActualitéLes levées de fonds

15 universités françaises pourraient lancer un fonds de capital risque

La Sorbonne serait à la tête du projet. CDC Entreprises, CNP Assurances, Natixis auraient déjà contribué.

Réunir des fonds sous pour financer des startups à vocation « académique » ? C’est ce que pourrait annoncer une quinzaine d’universités françaises, regroupés derrière la Sorbonne, aujourd’hui si l’on en croît les informations du Journal du Dimanche.

Si peu de précisions circulent sur cette information, l’hebdomadaire explique que la CDC Entreprises de la Bpi France aurait même injecté 20 millions d’euros, toujours selon le titre de presse qui explique que de grands établissements comme CNP Assurances, Natixis, AG2R ou Malakoff auraient répondu présents à l’appel. Au total, 35,3 millions auraient été déjà collectés, sur un objectif de 60 millions d’euros qui seraient gérée par la société Quadrivium Ventures.

Ce projet est rendu possible grâce à la réforme de 2007 sur l’autonomie des universités (loi LRU, loi relative aux libertés et responsabilités des universités, ndlr) qui autorise la création de fondations dont une partie des dons sont déductibles de l’impôt sur les sociétés et de l’impôt sur le revenu.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. AureEngland je n’en reviens tjs pas… tu etais au courant ?

  2. Jhersco Absolument pas ! Si cela est avéré, la ministre va serrer les dents (et autre…)

Bouton retour en haut de la page
15 universités françaises pourraient lancer un fonds de capital risque
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
Recrutement: le Français CleverConnect lève 30 millions d’euros pour s’étendre en Europe
Pourquoi Facebook mise sur l’Europe pour construire le métaverse?