ActualitéLes levées de fonds

15 universités françaises pourraient lancer un fonds de capital risque

La Sorbonne serait à la tête du projet. CDC Entreprises, CNP Assurances, Natixis auraient déjà contribué.

Réunir des fonds sous pour financer des startups à vocation « académique » ? C’est ce que pourrait annoncer une quinzaine d’universités françaises, regroupés derrière la Sorbonne, aujourd’hui si l’on en croît les informations du Journal du Dimanche.

Si peu de précisions circulent sur cette information, l’hebdomadaire explique que la CDC Entreprises de la Bpi France aurait même injecté 20 millions d’euros, toujours selon le titre de presse qui explique que de grands établissements comme CNP Assurances, Natixis, AG2R ou Malakoff auraient répondu présents à l’appel. Au total, 35,3 millions auraient été déjà collectés, sur un objectif de 60 millions d’euros qui seraient gérée par la société Quadrivium Ventures.

Ce projet est rendu possible grâce à la réforme de 2007 sur l’autonomie des universités (loi LRU, loi relative aux libertés et responsabilités des universités, ndlr) qui autorise la création de fondations dont une partie des dons sont déductibles de l’impôt sur les sociétés et de l’impôt sur le revenu.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Jhersco Absolument pas ! Si cela est avéré, la ministre va serrer les dents (et autre…)

Bouton retour en haut de la page
15 universités françaises pourraient lancer un fonds de capital risque
[Made in océan Indien] Quelle est cette startup mauricienne qui veut digitaliser le secteur médical africain?
La stratégie du média Brut pour séduire les jeunes à l’international
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles comme Goldman Sachs et Citigroup
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM