ActualitéAsieBusinessTech

2,3 milliards d’euros pour le nouveau centre de recherche Toyota dédié à la voiture autonome

La rédaction de FrenchWeb s’était pourtant promis en ce début d’année de mettre la pédale douce sur ce jeu de mot désormais usé jusqu’à la corde, mais force est de le constater : défiés sur leur propre terrain par les nouveaux entrants comme Tesla, Waymo ou Uber, les constructeurs automobiles historiques accélèrent bel et bien sur la voiture autonome.

Le géant automobile Toyota a annoncé la création d’une co-entreprise, avec deux équipementiers Denso et Aisin Seiki (qui comptent par ailleurs Toyota à leur capital). La Toyota Research Institute Advanced Development (TRI-AD) aura ainsi pour objectif de développer un logiciel de conduite autonome.

Détenue à 90% par Toyota

L’entreprise basée à Tokyo, qui rassemblera quelque 1 000 employés, sera détenue à 90% par Toyota, Denso et Aisin Seiki, se distribuant également les 10% restants. 300 milliards de yens (2,3 milliards d’euros) environ seront consacrés au projet.

En 2016, Toyota annonçait la création du Toyota Research Institute (TRI), doté d’un milliard de dollars de budget, consacré à l’intelligence artificielle et à la robotique. Le constructeur a également conclu des partenariats avec Microsoft et Uber Technologies.

La structure d’investissement du TRI a aussi co-mené un récent tour de table de 11,5 millions de dollars pour soutenir May Mobility, start-up américaine qui développe des navettes autonomes.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode Media
2,3 milliards d’euros pour le nouveau centre de recherche Toyota dédié à la voiture autonome
[Made in Switzerland] La blockchain, secteur en pleine explosion en Suisse
La méthode de la startup Moonshot CVE pour lutter contre l’extrémisme en ligne
CCMSA, Groupe Retif, 1789 : focus sur les offres d’emploi du jour
[Webinar] Comment booster l’utilisation de votre donnée client ? 4 clés indispensables
Les fondateurs d’Internet n’avaient « pas vu venir » les réseaux sociaux
Cryptomonnaie: la levée de fonds de Telegram bloquée par la justice américaine
Copy link