Actualité

Le nouveau Palais de justice de Paris ne capte pas Orange

En habitant à Paris, vous êtes normalement à l’abri de vous retrouver dans une zone grise, c’est-à-dire un endroit couvert uniquement par un ou deux opérateurs. Sauf si vous travaillez dans le nouveau Palais de justice de Paris, situé dans le 17e arrondissement. Le bâtiment construit par Bouygues ne capte pas Orange révèle lObs.

Le Palais de Justice ne sera officiellement en activité qu’en avril. Mais de fausses audiences ont été mises en place afin de vérifier que tout sera opérationnel pour le jour J. Ce sont donc des magistrats en visite dans les locaux qui se sont rendus compte de l’anomalie.

Discussions en cours

Tous les opérateurs ne seraient pas logés à la même enseigne. Bouygues, qui gère la construction et sera en charge de la maintenance du bâtiment, capterait très bien. Ce serait aussi le cas de SFR, qui est l’opérateur des mobiles professionnels du personnel du tribunal. Comment expliquer cette situation ? Contacté par l’Obs, l’opérateur Orange, qui a par ailleurs un contrat d’itinérance avec Free Mobile, a confié être encore en discussions avec Bouygues pour raccorder le site en fibre optique et améliorer la connectivité à l’intérieur du bâtiment. Verdict en avril pour voir si ce bâtiment dessiné par l’architecte Renzo Piano, dont les travaux ont débuté en mars 2014, sera à même de délivrer toutes les commodités attendues.

Bouton retour en haut de la page
Le nouveau Palais de justice de Paris ne capte pas Orange
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde