ActualitéBusinessIndustrieInvestissementsTechTransport

[Numbers] Combien Toyota investit-il dans la voiture autonome?

[tabs] [tab title= « Investissements récents »]

  • 50 millions de dollars alloués début 2017 à un programme de recherche MIT-Stanford dédié à l'intelligence artificielle. 
  • 22 millions de dollars alloués en 2016 à un programme de recherche de l'Université du Michigan. 
  • Dans le cadre de la création de son Toyota Research Institute, spécialisé dans les voitures autonomes et la robotique, la société souhaite investir 1 milliard de dollars par an sur ces problématiques.

 

[/tab] [/tabs]

Toyota ne lésine pas sur les moyens pour devenir un champion de la voiture autonome. En 2016, le constructeur automobile japonais annonçait la création d'un centre de recherche dédié aux problématiques de voitures autonomes et de robotique, le Toyota Research Institute. Doté d'un budget d'un milliard de dollars, le centre de recherche est dirigé par Gill Pratt, titulaire d'un doctorat du MIT et ancien professeur au sein de la prestigieuse université américaine. Le premier investissement d'ampleur réalisé dans le cadre de cet institut ne s'est pas fait attendre, avec un soutien de 22 millions de dollars à un programme de recherche de l'Université du Michigan. 

Récemment, le groupe japonais a signé un partenariat avec le MIT et Stanford, dans le cadre d'un nouveau programme de recherche dédié à l'intelligence artificielle et à la robotique. Il va notamment injecter 50 millions de dollars dans ce programme, en contrepartie de quoi il aura accès à l'ensemble des résultats des chercheurs, et pourra les intégrer à son propre programme de voiture autonome.

Aucun agenda pour la commercialisation

Comme la plupart des constructeurs automobiles, Toyota a opté pour une intégration progressive des modules autonomes dans ses véhicules. La société ne prévoit cependant pas de commercialiser ses premiers modèles 100% autonomes avant plusieurs années, voire même plusieurs décennies.

Sur ce segment de la voiture autonomes, de nombreuses initiatives existent actuellement. Volvo annonçait en avril dernier prévoir ses premiers tests de véhicules autonomes pour 2017, tandis que le chinois Baidu a pour ambition de présenter son premier modèle 100% autonome en 2018. Google, via son entité dédiée Waymo, affiche également de l'avance dans le domaine, ses premiers prototypes étant déjà en circulation aux Etats-Unis. Outre-Atlantique toujours, Uber annonçait en 2016 la mise à disposition de ses premiers véhicules sans chauffeurs à Pittsburgh. Plus récemment la firme de Travis Kalanick annonçait un partenariat stratégique avec Daimler, pour développer sa flotte de véhicules autonomes.

Des effets d'annonce pour Gill Pratt, qui expliquait lors d'une conférence au CES Las Vegas qu'il était impossible de parier sur la commercialisation de premiers véhicules véritablement 100% autonomes dans les années à venir, les avancées technologiques étant à ce jour insuffisantes.

[tabs] [tab title= « Toyota:  les chiffres clés »]

  • Chiffre d'affaires 2016 : 250 milliards de dollars (+4% par rapport à 2015).
  • Résultat net 2016 : 20 milliards de dollars (+5%).
  • 1,3 millions de véhicules produits aux Etats-Unis en 2015.
  • 2,5 millions de véhicules vendus aux Etats-Unis en 2015.

 

[/tab] [/tabs]

 

Sources : Technology Review, Business Insider, ReadWrite, HumanoidesL'argusToyota Financial Services

 

Lire aussi : 

 

Crédit photo : Toyota
Tags
atelier-platform

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This