Actualité

[3 questions à] Frédéric Saint-Sardos (Havas): « Le dispositif Socialyse devrait être présent dans 35 pays d’ici la fin 2013 »

Havas a présenté ce matin les nouvelles ambitions de Socialyse, la structure social media du groupe. Ce sont dorénavant plus de 50 spécialistes qui seront mobilisés au sein de cette entité pure-player à part entière.

Les détails du dispositif avec Frédéric Saint-Sardos, qui prend la tête de Socialyse en tant que Managing Director.

[FW] 50 collaborateurs devraient, au total, être concernés. Quels profils présenteront-ils ?

Frédéric Saint-Sardos: « Au-delà des spécificités métiers de chacun, nous avons cherché à regrouper de véritables talents. Il s’agit de profils qui affichent plusieurs années d’expérience et qui sont issus de différentes entités du groupe qui ont su développer une forte expertise. »

[FW] Quelles offres et activités vont être développées dans le cadre de cette structure ? Le dispositif Socialyse a notamment déjà été mis en place à Londres. Quel bilan tirer ?

Frédéric Saint-Sardos: « Outre l’aspect média, nous comptons offrir une offre globale dédiée aux marques afin qu’elles puissent répondre au mieux aux attentes des utilisateurs et donc indirectement à leurs propres besoins. Il faut faire extrêmement attention aux attentes des consommateurs qui peuvent évoluer si on y répond pas ou mal. L’idée est donc de placer la marque au coeur d’une communauté précise. Dans cette optique, nous avons déployé plusieurs départements : Stratégie sociale, Création de contenus sociaux, Media, Community management (pour assurer la pérennité d’une campagne et son ROI), Social Data (avec l’aide notamment de MFGLabs) et enfin Analytics avec une série de reportings. D’une manière générale, il s’agit d’une offre très souple. Aujourd’hui nous travaillons avec des grands comptes clients du groupe.

Les bilans des deux premières implantations de Socialyse à Paris et Londres sont excellents. Ils ont permis de mettre à l’épreuve le double positionnement brandcontent et média. A date Socialyse a ainsi pu être déployé dans une quinzaine de pays, et devrait être présent dans 35 pays à fin 2013. »

[FW] Le Groupe Havas a récemment mis la main sur l’agence MFGLabs. Des synergies vont-elles être mises en place dans le cadre de Socialyse ?

Frédéric Saint-Sardos: « La data constitue véritablement un point clé dans le social media. L’expertise de l’agence MFGLabs devrait nous permettre d’aider les marques à développer des dispositifs en fonction de l’engagement de leurs communautés. Nous allons notamment travailler dans une logique de récompense mais nous comptons également aider les marques à optimiser leurs bases de données. D’une manière générale, l’idée est de se positionner dans une situation d’échange entre les internautes et les marques. »

Bouton retour en haut de la page
[3 questions à] Frédéric Saint-Sardos (Havas): « Le dispositif Socialyse devrait être présent dans 35 pays d’ici la fin 2013 »
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux