ActualitéEdTechEtudiants

[3 questions à] Pierre Dubuc, co fondateur d’OpenClassrooms

FW: vous êtes le co-fondateur d’OpenClassrooms, une plateforme de MOOC, expliquez nous en quelques mots de quoi il s’agit ?

Pierre Dubuc: OpenClassrooms est une plateforme de MOOC avec une spécificité qui la distingue de ses concurrents : sa dimension communautaire.

Chaque membre du site peut être à la fois étudiant et professeur. Nous voulons démocratiser le partage des connaissances en permettant au plus grande nombre d’apprendre et d’enseigner, grâce à une communauté qui participe, qui s’entraide, qui échange, qui débat, qui interagit et qui partage son savoir. C’est exactement ce qui se passe sur notre plateforme. Les membres aident les professeurs à améliorer leurs cours et les étudiants s’entraident pour apprendre encore mieux!

FW: Comment se positionne la France en matière de MOOC et d’enseignement en ligne.

Pierre Dubuc: Les MOOC arrivent seulement en France. Des premiers cours ont déjà été lancés comme le MOOC Gestion de projet de Rémi Bachelet (qui en est à sa seconde édition). Nous en avons lancé un premier sur la création de sites web avec HTML5 et CSS3, réunissant déjà plus de 10 000 étudiants, ce qui en fait le plus gros MOOC français. Nous nous positionnons comme la plateforme de référence dans la francophonie, avec comme principaux concurrents Coursera ou edX.

La France ne souhaite d’ailleurs pas louper le coche puisque le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche va bientôt faire des annonces à ce sujet.

FW: Open Classrooms a été créé avec votre associé Mathieu Nebra alors qu’il avait 13 ans, racontez-nous l’histoire de votre entreprise ?

Pierre Dubuc: En 1999, Mathieu avait 13 ans quand il a voulu apprendre à créer son propre site web. Il n’a pas trouvé de cours adaptés pour les débutants que ce soit en ligne ou librairies. Il s’est plongé dans les cours existants et a monté son propre site d’e-Education sous le nom de Site du Zéro. Il a commencé la rédaction de cours destinés aux débutants, pour apprendre l’informatique.

J’ai connu Mathieu grâce au Site du Zéro où je suis rapidement devenu un membre très actif. J’étais moi-même encore collégien et j’ai travaillé avec Mathieu au développement d’une nouvelle version du site pendant près de 3 ans.

Nous avons poursuivi tous deux nos études (à l’EFREI pour Mathieu, à l’INSA Lyon pour moi), tout en continuant le projet Site du Zéro, en assurant son développement technique, son animation, etc. Au fur et à mesure des années, le site réunissait une communauté de plus en plus grande. On a donc attendu mes 18 ans pour monter notre entreprise, et la fin de nos études pour nos consacrer pleinement à cette plateforme d’e-Education, rebaptisée OpenClassrooms. En 2009, nous avons obtenu nos diplômes et commencé à s’y mettre à temps plein, à embaucher nos premiers salariés.

Aujourd’hui, je me consacre à la partie stratégique et business d’OpenClassrooms et Mathieu continue de partager son goût et son don pour la pédagogie en proposant des cours sous différentes formes (dont notre premier MOOC !). Et nous dirigeons ensemble une équipe de 25 personnes passionnées par ce projet.

[tabs]
[tab title= »A propos de OpenClassrooms »]

Date de création de la société : Création de la plateforme en 1999 puis de l’entreprise en janvier 2007
Site Web : www.openclassrooms.com
Nombre de salariés : 25
Co-fondateurs : Pierre Dubuc et Mathieu Nebra
Investisseurs : Alven Capital

Chiffres clefs :

  • 600 000 membres
  • 800 cours
  • 2,5 millions de visiteurs uniques chaque mois
  • Plus gros MOOC français avec plus de 10 000 étudiants sur la création de sites web

CA : 1,3 m€ en 2012

[/tab]
[/tabs]

Tags
atelier-platform

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

28 thoughts on “[3 questions à] Pierre Dubuc, co fondateur d’OpenClassrooms”

  1. dy0nysos p_dubuc m_nebra OpenClassrooms « Massive Online Open Course » sauf erreur de ma part. Mais ça manque, in fact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This