ActualitéChiffres Cles

31% des internautes français livrent volontairement de fausses informations pour protéger leurs données

E-administration, e-commerce, social media… Une récente étude réalisée par l’Idate souligne à quel point les Français sont de plus en plus méfiants vis-à-vis des services en ligne. 

L’Acsel et la Caisse des dépôts viennent de publier les résultats de la troisième édition du baromètre mesurant la confiance des Français dans le numérique. Les conclusions de cette étude, menée par l’Idate auprès de 772 internautes, mettent en avant une perception très nuancée des sondés: si les Français renforcent leurs usages en ligne et sont de plus en plus avertis, ils sont également beaucoup plus méfiants quant aux différents services proposés.

L’administration perd ainsi 10 points de confiance tandis que le e-commerce et les réseaux sociaux limitent la casse avec une érosion de seulement trois points. Dans les détails, 69% des sondés déclarent avoir confiance dans l’e-administration, contre 79% en 2011. De même 53% des internautes interrogés affirment avoir confiance dans le e-commerce, contre 56% deux ans auparavant. Les réseaux sociaux pâtissent de la plus mauvaise image avec seulement 32% des sondés attestant de leur confiance.

Sans surprise, la protection des données privées se retrouve au coeur des interrogations à tel point que 31% des sondés affirment donner volontairement des fausses informations en ligne pour limiter la diffusion de leurs informations personnelles.

La complexification de la vie numérique figure comme l’un des principaux facteurs de cette érosion. Les Français ont, en effet, plus de 16 comptes numériques, contre 12 en 2009 et 38% des sondés déclarent jongler avec plus de 5 mots de passe différents.

Si les Français sont de plus en plus méfiants c’est aussi parce qu’ils sont de plus en plus informés. Exigeants, ils n’hésitent pas à s’imposer eux-mêmes des limites très claires. Ainsi, 75% refusent d’être géolocalisés et seuls 5% des internautes acceptent un service tiers pour s’identifier sur un compte bancaire. Côté social media, 30% des utilisateurs de réseaux sociaux craignent que les données personnelles soient utilisées à des fins publicitaires. 55% ont conscience de l’utilisation des données personnelles dans ce sens et 82% sont gênés par cette utilisation.

L’infographie suivante détaille l’ensemble des résultats de l’étude et propose une typologie des différents profils d’internautes.

InfographieWeb-Def

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
31% des internautes français livrent volontairement de fausses informations pour protéger leurs données
Accenture s’apprête à acquérir le cabinet OpusLine pour se renforcer dans la santé
HR Tech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis juin
Puces informatiques: dans un secteur en ébullition, AMD acquiert Xilinx pour 35 milliards de dollars
Vinted poursuit sa conquête de l’Europe avec le rachat de son concurrent United Wardrobe
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale