ActualitéTransport

5 start-up françaises qui innovent dans la livraison

Avec l'essor des applications mobiles pour obtenir tout ce que l'on souhaite en une touche, les sociétés de livraison se mutliplient. Frenchweb vous propose d'en découvrir cinq.

[tabs]

[tab title= »Deliver.ee: un commissaire de transport »]

Besoin de livrer un colis le jour même ? Deliver.ee est une start-up qui propose un «réseau national de coursiers» professionnels. En effet, la start-up exerce en tant que «Commissionnaire de transport» et fait appel à des sociétés de transport auprès de qui elle achète des prestations en gros pour les revendre dans le détail.

La société cible les e-commerçants, mais également les magasins physiques, ou même les particuliers qui ont besoin d'expédier un colis dans un rayon de 10 kilomètres. Pour accélérer, Deliver.ee a levé 500 000 euros en octobre 2014 et envisage de se développer en Europe. En juin, Frenchweb a interviewé le fondateur de Deliver.ee, qui a depuis rejoint le Britannique Deliveroo. (lire l'article originel)

Angle d'attaque : livrer le jour-même avec le statut de «Commissionnaire de transport»

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »ColisWeb livre en deux heures »]

Dans la course à la rapidité, ColisWeb promet de livrer des colis en deux heures après leur commande. La solution est intégrée directement dans le parcours d'achat du consommateur sur le site d'e-commerce parmi les options de livraison.

Si l'offre s'adresse aux e-marchands, ColisWeb cible aussi les magasins physiques, notamment en cas de rupture de stock d'un produit que le magasin peut expédier plus tard. Avec ce modèle, la start-up lilloise créée en 2013 a déjà signé avec Leroy Merlin, Boulanger, Habitat ou encore Norauto. L'an passé, elle a levé 850 000 euros.

Frenchweb vous propose de revoir l'interview de Rémi Lengaigne dans le cadre de notre reportage sur la soirée de l'Acsel en avril. La start-up y recevait alors le prix «Jeune talent».

Angle d'attaque : livrer en 2 heures

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= « Cubyn: pour les e-commerçants »]

Cubyn propose aux e-commerçants d’externaliser le processus d’expédition des colis. La société parsienne prend ainsi en charge la collecte des colis et leur préparation. Elle les remet ensuite à un transporteur classique. Pour se rémunérer, la société commercialise son offre avec un tarif sur chaque colis qui inclut la collecte, l’emballage, l’étiquetage et une assurance de 250 euros. Pour parvenir à l’équilibre, la start-up veut jouer sur les volumes. (lire l'article originel)


Angle d'attaque: un positionnement sur le «premier kilomètre» pour faire gagner du temps aux e-commerçants

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= « Stuart: à surveiller »]

stuartLe Français Stuart, une entreprise qui développe un service de livraison, vient de lever 22 millions d’euros, dans un récent tour de table auquel aurait participé le groupe La Poste, pour une prise de participation de 22%. Basée à Barcelone, la société qui vise les grandes villes de France, ne livrerait pas seulement des repas. Derrière Stuart, on retrouve Dominique Leca, cofondateur de Sparrow, racheté par Google en 2012, Clément Benoit, cofondateur de Resto-In et Benjamin Chemla, fondateur de CityCake et ancien de Resto-In. Stuart se présente aussi comme une plateforme et une application de logistique urbaine à la demande. (lire l'article originel)

Angle d'attaque: peu d'informations encore sur le service, mais les synergies avec La Poste, au travers de sa filiale GeoPost, sont à surveiller de près.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= « Tok Tok Tok sur le dernier kilomètre: »]

TokTok Tok Tok propose de se faire livrer en moins d'une heure toute une série de produits disponibles sur son site. Une fois sa localisation renseignée sur le site Internet, l'utilisateur fait son choix parmi une liste de produits issus de commerçants : une part de cheesecake en 19 minutes, cookies en 16 minutes…

Une fois la commande effectuée, le client peut suivre l'état d'avancement de livraison en direct sur son smartphone.

Angle d'attaque: une navigation intuitive et facile sur son interface mobile

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “5 start-up françaises qui innovent dans la livraison”

  1. Autre idée à la française: QRick

    Qrick (http://qrick.net) est un générateur de QRcode que vous pourrez ensuite glisser dans votre colis ou coller dessus.

    A la réception, le destinataire va le flasher et l’expéditeur recevra immédiatement un mail confirmant la réception de son colis.

    Le correspondant aura aussi la possibilité de laisser un message de satisfaction et de prendre une photo. Ainsi si les produits envoyés ont été endommagés ou ne correspondent pas aux attentes, vous pouvez de suite juger sur pièce.

    Ce service est entièrement gratuit et vous permet de tracer votre envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This