ActualitéEuropeFonds d'investissementInvestissementsLondresTech

+70% d’investissements: le coup de foudre des VC pour la Tech britannique en 2015

L'écosystème britannique continue d'attirer toujours plus d'investisseurs. Au Royaume-Uni, les entreprises du secteur technologique ont levé 3,6 milliards de dollars en 2015, selon une étude de CB Insights et de London & Partners publiée ce 6 janvier. Il s'agit d'une forte progression (+70%) puisque l'année dernière, elles avaient réuni 2,1 milliards de dollars. Un telle performance porte à près de 10 milliards de dollars les montants levés dans ce secteur depuis 2010, précise le rapport.

Si l'on ne s'intéresse qu'aux seules sociétés basées à Londres, les acteurs du secteur Tech ont levé 2,28 milliards de dollars en 2015, en hausse de 69% sur un an. «Sachant que les entreprises londoniennes concentrent plus de 60% de tous les fonds reçus dans le secteur technologique au Royaume-Uni, il est clair que les investisseurs considèrent que Londres offre un retour sur investissement», déclare Gordon Innes, PDG de London & Partners.

Plusieurs pépites londoniennes

«Les investisseurs sont de plus en plus attirés par la diversité de l'écosystème technologique de Londres mais aussi par nos points forts dans certains secteurs tels que FinTech», déclare Eileen Burbidge, partner chez Passion Capital. Il faut dire que de nombreux tours de table importants ont été bouclés dans les start-up qui innovent dans la banque et la finance.

Ainsi, la start-up de transfert d'argent TransferWise a levé 58 millions de dollars en début d'année dernière, tout comme comme le spécialiste des services financiers B2B Ebury (83 millions d'euros en fin d'année), ou la plateforme de financement participatif Funding Circle (plus de 150 millions de dollars).

Mais au-delà des FinTech, d'autres start-up ont levé d'importants montants d'envergure comme le service de livraison de repas Deliveroo (100 millions de dollars), l'e-ommerçant de meubles Made.com (60 millions de dollars) ou la marketplace de vêtements FarFetch (86 millions de dollars).

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This