A la uneActualitéFonds d'investissementInvestissementsIsrael

A Jerusalem Venture Partner (JVP), les start-up ont foi en l’«exit» et en l’international

Jerusalem Venture Partner (JVP) fait partie des sociétés de capital-risque les plus actives d'Israël. Depuis sa création en 1993, ce fonds dotés de plusieurs incubateurs comptent une trentaine "d'exits"; ces sorties du capital réalisées au moment de la revente des parts, «12 entrées en Bourse au Nasdaq», sur un portefeuille de 144 investissements au total. Cyber-sécurité, intelligence artificielle, stockage, big data, IoT…avec plus d'un milliard de dollars levés pour ses start-up au travers de huit fonds, les financements de JVP vont de l'amorçage au late stage.

Avec Pitango, l'autre fonds star en Israël de Chemi Peres (le fils de Shimon Peres), JVP est régulièrement classé comme l'un des fonds les plus performants par le rapport annuel Preqin, parmi les 450 structures de capital-risque recensées en Israël.

Notre priorité est de bâtir une entreprise globale depuis le Jour 1. Et de le faire alors que vous n'êtes qu'au stade de l'amorçage», explique Yonatan Machado, partner au sein de JVP. 

Il revient également sur le rachat de Mobileye par Intel, le plus gros deal de l'histoire d'Israël. 

Le fondateur de JVP, Erel Margalit, milliardaire israélien, est aujourd'hui un homme politique membre de la Knesset pour le parti travailliste israélien. Dans les années 90, au sein de la Jerusalem Development Authority, il oeuvre à attirer les grands groupes internationaux à s'installer en Israël.

 

Date de création : 1993

Siège : Jérusalem

Bureaux: New York, London, Tokyo, Shanghai.

Fondateur: Erel N. Margalit

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
A Jerusalem Venture Partner (JVP), les start-up ont foi en l’«exit» et en l’international
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link