ActualitéAmérique du nordBusinessTourisme

Airbnb poursuit sa stratégie dans l’hôtellerie au cœur du Rockefeller Center

Airbnb accélère dans son ambition de devenir une plateforme de voyage globale. Réserver des activités à réaliser durant son séjour, ajouter des restaurants à son itinéraire… Si pour l’instant la plateforme reste encore dans l’inconscient collectif surtout comme un site qui permet de réserver des logements entre particuliers, elle glisse lentement mais sûrement vers son projet de devenir beaucoup plus que cela. Via son partenariat annoncé avec RXR Realty, promoteur immobilier basé à New York, c’est sur les terres des hôteliers traditionnels que Airbnb vient un peu plus chasser.

Ce n’est pas la première incursion de l’entreprise de Brian Chesky dans l’hôtellerie traditionnelle. En février 2018, elle avait par exemple signé un partenariat avec la plateforme d’acquisition de clients pour les hôtels, SiteMinder, afin de permettre à certains d’entre eux de pouvoir référencer leurs chambres sur la plateforme. Mais cette alliance avec RXR Realty pourrait signifier un réel bon en avant. En effet, dans le cadre de leur accord, les deux entreprises vont convertir des parties d’immeubles commerciaux à New York en « une nouvelle catégorie d’hébergements urbains», comme le rapporte CNBC. Un type d’alliance qu’on pourrait imaginer être étendu à d’autres villes.

200 unités au sein du Rockefeller

Dans le cadre de l’alliance entre RXR et Airbnb à New York, ces parties d’immeubles seront transformées en chambres d’hôtel comprenant salons et cuisines. Ce que les entreprises appellent « une nouvelle catégorie d’hébergements urbains» semble donc correspondre à des appart’hôtels. Ces derniers ne seront ouverts à la réservation que sur la plateforme d’Airbnb. Pour le premier projet, c’est vers le segment du luxe qu’Airbnb s’est orienté, puisque c’est l’emblématique Rockefeller Center qui abritera ces hébergements. Dix étages vont y être transformés en «suites d’appartements haut de gamme» pour un total de 200 unités. D’autres projets sont déjà en cours de discussion avec RXR, notamment à Brooklyn en face du New York Navy Yard.

Dans le cadre de leur accord, c’est RXR qui est responsable de l’exécution et de la gestion des sites tandis qu’Airbnb s’occupe de commercialiser et de gérer la réservation des chambres. Un tiers opérateur s’occupera de la gestion quotidienne des lots. Et les entreprises, qui ont publié un communiqué commun, insistent sur un fait: le projet est conforme aux réglementations syndicales et opérationnelles, y compris à celles du New York Hotel Trades Council.

En effet, si d’une manière générale Airbnb cherche à étoffer son offre en se diversifiant, sa poussée vers l’hôtellerie traditionnelle s’explique aussi avec sa volonté d’apaiser les tensions que son modèle a créé avec plusieurs villes majeures comme New York ou encore Paris. Pour rappel, Airbnb devrait faire son entrée en Bourse cette année ou en 2020. L’entreprise doit donc réussir à redorer son image parfois trop encombrante de disrupteur pour rassurer les investisseurs, tout en réussissant à préserver son ADN d’innovateur d’où la communication sur la création d’ « une nouvelle catégorie d’hébergements urbains».

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This