ActualitéAsieDistribution

Alibaba affiche une croissance insolente au troisième trimestre

Alibaba convainc Wall Street. Le géant chinois de l’e-commerce vient de publier un chiffre d’affaires pour le troisième trimestre en hausse de 32% sur un an, à 3,48 milliards de dollars. Autre bon signe, le volume brut des ventes des marchandises achetées sur les différents sites du groupe a lui aussi bondi de 28% sur un an, à 112 milliards de dollars. Enfin, le bénéfice trimestriel a été multiplié par plus de 7 sur an, à 3,57 milliards de dollars, principalement dû à un gain de 2,9 milliards de dollars issus d’une réévaluation des parts que le groupe détient au capital d’Alibaba Health.

Montée dans le mobile

La firme a également fait état d’une bonne performance sur le mobile qui a représenté 62% des achats effectués sur les différentes marketplaces d’Alibaba, et généré un chiffre d’affaires 1,65 milliards de dollars, en hausse de 183% sur un an.

«Nous avons fait des progrès significatifs dans la monétisation et la croissance de nos revenus s’est accélérée», déclare Maggie Wu, la directrice financière d’Alibaba. «Nous avons généré un cash-flow libre de 2,1 milliards de dollars au cours du trimestre. La force fondamentale de notre activité nous donne la confiance nécessaire pour investir dans nos priorités stratégiques».

Mais outre l’e-commerce, le groupe fondé par Jack Ma accélère également dans ses activités de cloud computing [lire notre article : Face à Amazon et Microsoft, Alibaba veut devenir un géant du cloud, ndlr]. A 102 millions de dollars de chiffre d’affaires au troisième trimestre, elles ont progressé de 128% sur un an. Un datacenter a d’ailleurs été ouvert cet été à Singapour afin de répondre aux demandes de ses clients.

Diversifier les activités

Après avoir levé environ 25 milliards lors de son introduction en Bourse l’an passé, Alibaba est cependant contraint de diversifier ses activités. Le groupe est de plus en plus concurrencé à l’international, mais également sur son propre marché, notamment par JD.com, soutenu par le conglomérat chinois Tencent.

Alibaba entend notamment se renforcer dans la vidéo en ligne avec le rachat de Youku Tudou, le «YouTube chinois», et a soumis une offre de rachat à plusieurs milliards de dollars.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This