ActualitéAsieBusinessRetail & eCommerce

Alibaba injecte 2 milliards de dollars de plus dans Lazada pour s’étendre en Asie du Sud-Est

Alibaba veut renforcer son influence en Asie du Sud-Est. Dans ce sens, le géant chinois du commerce en ligne a annoncé le doublement de son investissement, soit 2 milliards de dollars supplémentaires, dans Lazada, qui est sa filiale dans la région depuis 2016. En marge de cette opération, Lucy Peng, s’apprête à prendre la tête l’entreprise, dont le siège est situé à Singapour. Jusqu’à maintenant, la société était dirigée par Max Bittner, le fondateur de la plateforme, qui conservera tout de même un rôle de conseiller.

Alibaba avait pris le contrôle de Lazada en avril 2016 dans le cadre d’une transaction s’élevant à 1 milliard de dollars pour offrir une porte d’entrée sur l’Asie du Sud-Est à toutes les entreprises qui utilisaient déjà ses différentes plateformes de commerce en ligne. Fondée en 2012, Lazada édite en effet des sites e-commerce généralistes (produits électroniques, mode…) dans six pays de la région (Singapour, Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande et Vietnam). A ce jour, l’entreprise compte 145 000 vendeurs sur sa marketplace et revendique 560 millions de clients en Asie du Sud-Est. En juin 2017, Alibaba avait annoncé un investissement supplémentaire d’un milliard de dollars dans Lazada pour détenir 83% du capital de la société singapourienne.

Alibaba stimule la concurrence pour gagner du terrain 

Avec désormais 4 milliards de dollars injectés dans Lazada, Alibaba entend renforcer son emprise sur sa filiale, même si le mastodonte chinoise n’a pas souhaité dévoilé le nouveau pourcentage de sa participation dans sa filiale. Pour conquérir l’Asie du Sud-Est, Alibaba investit également d’autres entreprises concurrentes de Lazada, à l’image de la marketplace indonésienne Tokopedia. L’an passé, la firme de Jack Ma avait ainsi injecté 1,1 milliard de dollars dans cette dernière.

Cette offensive d’Alibaba hors des frontières chinoises doit lui permettre de trouver de nouveaux relais de croissance pour continuer à doper sa croissance mais aussi à contester l’hégémonie d’Amazon à l’international. Car si Alibaba génère toujours plus de 80% de son chiffre d’affaires grâce à ses différentes plateformes de vente, le groupe chinoise doit se préparer à une plus faible progression de ses bénéfices en raison du ralentissement de la croissance de l’économie chinoise. Pour rester compétitif, Alibaba va notamment investir 15 milliards de dollars dans la R&D d’ici 2020 pour toucher 2 milliards de clients et créer 100 millions d’emplois d’ici 2036.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This