ActualitéAsieBusinessRetail & eCommerce

Alibaba lance le programme A100 pour accélérer la transformation numérique des retailers

Le géant chinois Alibaba vient de dévoiler sa nouvelle arme pour accompagner les marques dans l’accélération de leur transformation numérique: le programme A100. Il s’agit d’une solution globale centralisée qui regroupe tous les outils disponibles sur l’écosystème d’Alibaba.

Construit sur le système d’exploitation Alibaba, le programme A100 permettra donc aux entreprises clientes de s’appuyer sur son infrastructure qui couvre les ventes, la chaîne logistique, les paiements, le marketing et un large éventail de services de support, tous basés sur le cloud. «La création du système d’exploitation Alibaba fait partie intégrante de la progression naturelle de la société, qui est passée de fournisseur d’e-commerce à société de technologie intégrée», développe l’entreprise.

« Un système d’exploitation commercial complet »

«Il y a trois ans, le fondateur du groupe Alibaba, Jack Ma, a présenté le concept de New Retail et l’idée d’intégrer en ligne et hors ligne a séduit de nombreuses personnes. Trois ans plus tard, nous sommes maintenant conscients que nous pourrons pleinement exploiter le pouvoir du nouveau commerce de détail. Nous ne devons pas nous concentrer uniquement sur le commerce de détail. Il doit exister un système d’exploitation commercial complet pour piloter le processus de numérisation», a commenté Daniel Zhang, PDG d’Alibaba, lors de l’annonce du lancement du programme pendant le “Alibaba One Business Conference” à Hangzhou.

Les cas Nestlé et Starbucks

Le programme débutera avec des partenaires appartenant déjà à l’écosystème de la société avant d’être progressivement étendu à d’autres marques. Nestlé et Starbucks font partie des premiers clients. Concrètement, comment fonctionne ce nouveau paquet de services propulsé par Alibaba? L’entreprise explique qu’une équipe « multiservices » est chargée de la gestion des comptes appartenant au programme A100.

Adhérer au programme d’Alibaba renforce naturellement la place des marques sur les plateformes du géant chinois, en ligne et hors ligne, comme cela a été le cas de Nestlé qui a renforcé son activité sur Tmall, Tmall Supermarket et Rural Taobao et s’est étendu à de nouveaux canaux comme Lingshoutong, le supermarché Freshippo (anciennement Hema) et RT-Mart. Côté outils, Nestlé a signé un partenariat stratégique avec Cainiao, la branche logistique du groupe Alibaba, afin de regrouper quatre distributeurs servant les activités liées au groupe chinois et d’introduire le système d’inventaire «One Set» pour répondre aux commandes en ligne. Ce système permet à la marque de pouvoir trier les produits et gérer les stocks en fonction des préférences des consommateurs de différentes régions.

De son côté, Starbucks collabore notamment avec Ele.me, une des principales plateformes de distribution alimentaire à la demande en Chine, le supermarché Freshippo, mais aussi Tmall et Taobao pour étendre sa présence dans le commerce de détail en ouvrant un magasin virtuel ou encore Alipay. « Le programme de livraison Starbucks est aujourd’hui disponible dans 2 000 magasins et dans 30 villes», se réjouit Alibaba.

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Alibaba lance le programme A100 pour accélérer la transformation numérique des retailers
Bientôt une nouvelle ville intelligente en France?
Sonos s’offre Snips, la startup de Rand Hindi, pour 34 millions d’euros
Interstellar Lab, le projet de Barbara Belvisi pour créer des villes autonomes et durables sur Mars
[DECODE Retail] Qui compose l’état-major en charge de la stratégie digitale de Carrefour ?
4,8 milliards de dollars d’investissements dans les startups françaises en 2019
Droit voisin: la presse française porte plainte contre Google
Copy link