ActualitéAmérique du nord

Microsoft remporte un contrat de 1,76 milliard de dollars avec le Pentagone

Il s’agit d’une première victoire de taille pour Microsoft dans la bataille pour décrocher le méga-contrat de 10 milliard de dollars avec le Pentagone, connu sous l’acronyme JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure). En effet, le géant américain vient de remporter un imposant contrat estimé à 1,76 milliard auprès du ministère américain de la Défense (Department of Defense).Apple-converted-space »> 

S’étalant sur cinq ans, jusqu’au 10 janvier 2024, cet accord porte sur la fourniture de services d’entreprises au DoD, à la Garde côtière et à la communauté du renseignement. Le Pentagone indique que le support comprend «des services d’ingénierie de produits Microsoft pour les développeurs de logiciels et les équipes produit afin d’exploiter une gamme de ressources propriétaires et de code source, et le support de Microsoft pour les outils, la base de connaissances, l’aide à la résolution de problèmes et les changements personnalisés au code source Microsoft, le cas échéant». Dans le cadre de ce contrat quinquennal, le ministère américain de la Défense paiera Microsoft en fonction des commandes de tâches individuelles demandées via des fonds d’exploitation et de maintenance.

Un tremplin vers le méga-contrat JEDI ?

Le gain de ce contrat tombe à point nommé pour la firme de Redmond qui est en lice pour remporter le contrat JEDI du Pentagone. Ce dernier, pouvant atteindre 10 milliards de dollars sur dix ans, attise les tensions entre les géants américains du numérique. Et pour cause, le vainqueur de cet appel d’offres XXL décrochera le droit d’héberger une partie des données du ministère américain de la Défense dans le cloud. Plutôt que de confier ses données à plusieurs prestataires, le Pentagone ne souhaite qu’un fournisseur unique, invoquant des raisons de sécurité et d’efficacité. Une décision remise en cause par IBM et Oracle qui ont déposé des recours devant le Government Accountability Office pour la contester.

Après le retrait de Google, qui a indiqué que le contrat JEDI pourrait être en contradiction avec ses «principes» en matière d’intelligence artificielle après la grogne de ses salariés, Microsoft et surtout Amazon semblent les mieux placés pour décrocher la timbale. Il faut dire qu’Amazon Web Services (AWS), la division cloud devenue la vache à lait de la pieuvre de Seattle ces dernières années, revendique désormais 51,8% du marché mondial, largement devant… Microsoft (13,3%). Toutefois, la plupart des salariés des deux géants américains s’inquiètent de voir leurs technologies utilisées à des fins militaires.

Malgré ces craintes, l’une des deux entreprises devrait être choisie par le Pentagone au cours du premier trimestre pour décrocher ce juteux contrat. Alors qu’un premier bras de fer s’achève, un autre devrait prochainement débuter puisqu’un deuxième appel d’offres, pour un contrat de 8 milliards de dollars sur dix ans, doit être lancé cette année.

Bouton retour en haut de la page
Microsoft remporte un contrat de 1,76 milliard de dollars avec le Pentagone
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
[Silicon Carne] Creation economy: comment l’industrie de la création fait sa révolution
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied