ActualitéRetail & eCommerceServicesTech

Amazon dépose un brevet pour expédier des colis avant leurs commandes

Le géant de Seattle a déposé un brevet de « livraison anticipée »

Avec ses millions de clients et de colis envoyés chaque jour, autant dire qu’Amazon recueille une quantité importante de données. Le géant américain du e-commerce souhaite justement utiliser cette masse d’informations pour livrer toujours plus vite, notamment en expédiant les colis avant même qu’ils n’aient été commandés par les clients.

Plus précisément, il s’agit d’une « méthode et d’un système pour l’expédition de colis par anticipation » précise le résumé du document déposé à la date du 24 décembre 2013 et pour lequel figure le nom de quatre « inventeurs ». Concrètement, le système se base sur la prédiction d’achat de chaque consommateur [voir le schéma de présentation dans le brevet, ndlr].

Rien à voir avec le fameux coup de communication réalisé en décembre dernier avec la livraison par drone puisque, cette fois-ci, un brevet a été déposé pour la « livraison anticipée » comme l’a repéré le Wall Street Journal. La firme n’a d’ailleurs pas communiqué officiellement sur le sujet. Se fondant sur une analyse du Big data, Amazon prévoirait donc de préparer et d’expédier les colis en amont de toute décision définitive de la part du client.

Pour éviter les ratés, il pourrait proposer des produits déjà expédiés dans les paniers d’achats des visiteurs pour inciter à la consommation. Dans le pire des cas, « délivrer le paquet au client comme un cadeau promotionnel peut être utilisé comme geste commercial » précise le brevet.

amazon-brevetSchéma du « Method and system for anticipatory
package shipping » figurant au document officiel
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

10 commentaires

  1. Cela ne risque-t-il pas de se transformer en achat « forcé » !? Livré, donc à payer ou pire le site prélève automatiquement à partir des données bancaires qu’il dispose …

  2. La bonne idée serait d’envoyer des colis avec un code barre dans certaines régions potentiellement détectées comme consommatrices et de pouvoir attribuer au code barre par la suite une adresse de livraison.1. Amazon envoi le colis vers l’Ile de France
    2. Pendant son trajet je lui précise l’adresse exacte du client en Ile de France.

  3. C’est la porte ouverte aux abus de tous les cotés.
    D’un coté Amazon qui va essayer de forcer un peu la main
    De l’autre coté les clients malins vont fortement insister sur un produit pour inciter Amazon à envoyer le colis, après on refuse de valider la commande pour avoir un geste commercial….

  4. Si ce n’est pas de la »vente forcée », c’est très ressemblant. Cela dissuade toute tentative de renseignements sur tel ou tel produit sans pour autant que cette action débouche sur un achat d’autant plus que les prix ne sont pas toujours les plus compétitifs tout dépend du partenaire du market place.

  5. QuentinAu C’est la méthode décrite par le schéma disponible sur l’article…

  6. QuentinAu  C’est la méthode décrite par le schéma disponible sur l’article…

  7. QuentinAu Ce qui ressemble fort à du cross docking, mais avec une allocation définitive au vol, sans passage par un dépôt… Comment assurer la manutention, je ne suis pas sûr de comprendre…

  8. C’est marrant comme les gens oublient vite ….
    Vous ne vous souvenez pas de la VPC ? 
    France loisir et autres qui vous envoyaient un cd ou un livre sans rien ne vous demander dès l’achat d’un produit.
    A cet époque les contrats étiaent écrits en tout pitit et ont se faisaient vite avoir à garder un ou deux bouquins…

Amazon dépose un brevet pour expédier des colis avant leurs commandes
Droit voisin: la presse française porte plainte contre Google
La startup Lucence Diagnostics lève 20 millions de dollars pour détecter les signes précoces de cancer
FinTech: iBanFirst met la main sur le Néerlandais NBWM
[Made in Océan Indien] Forum NxSE: lorsque la French Tech de la Réunion reçoit Emmanuel Macron…
Addactis Software, FrenchWeb, BiiG : focus sur les offres d’emploi du jour
Airbnb
Le divertissement, nouveau pilier de la stratégie d’Airbnb
Copy link