A la uneActualitéEn pratique

Amorçage: est-ce vital de signer une clause anti-dilution?

L'année 2015 aura été celle des nouveaux fonds en amorçage en France. Le fonds Partech s'est doté de 60 millions en avril, et 35 millions du côté de 360 Capital Partners. Et pour cause. Le besoin de financements en amorçage en Europe, ce stade qui succède à la «love money» et qui permet à une start-up d'amortir ses dépenses, reste clé. Entre 2010 et 2014, une étude révélait que le nombre de deals en amorçage avait été multiplié par quatre. 

Frenchweb propose une série de points de vue pour venir éclairer ce stade de financement. 

Lire aussi : 

Amorçage: comment les fonds d’investissement jugent les start-up

Amorçage: pourquoi ils disent «non» à un projet

Amorçage: les erreurs à ne pas commettre pour réussir sa levée de fonds 

Cette semaine, la protection anti-dilutive, racontée dans cette scène mémorable de «The Social Network».

 

 

Frenchweb: Dois-je donner à mes investisseurs en amorçage une protection anti-dilutive?

ISAI Gestion est un fonds parisien dédié aux entrepreneurs de l'Internet. En 2015, il s'est doté d'un fonds spécifique pour l'amoçage.

Mounia-Rkha-Une-credit-Olivier-EzrattyMounia Rkha, Seed Club Manager chez ISAI Gestion: Chez ISAI, nous sommes des adeptes d’une clause anti-dilutive minimale, c’est-à-dire des actions avec une protection «non participating» sans aucun mécanisme de type «ratchet» en cas de «downround». Le reste n’est pas très entrepreneur-friendly et oublie un peu le mot «risque» de capital-risque. Quand les fondateurs d’ISAI, qui sont des entrepreneurs, ont créé le fonds, il était important pour eux de mettre des clauses qu’ils auraient aimées trouver chez leurs investisseurs.

Basé à San Francisco, Paris et Berlin, Partech Ventures est un fonds de capital-risque qui s'est spécialisé dans les technologies de l'information et de la communication. 

Romain-Lavault-Partech-VenturesRomain Lavault, General Partner de Partech Ventures: Tout dépend de la valorisation de départ. Si cette valorisation est basse, les chances d'un tour à la baisse sont quasi nulles (soit la valorisation montera, soit la boîte n'aura pas marché et fermera), rendant la clause presque inutile (autrement dit inoffensive même si elle subsiste). En revanche, si la valorisation est déjà très haute, voire en décalage par rapport au niveau réel d'avancement, les chances d'un tour ultérieur à une valorisation plus «normale» existent si l'exécution n'est pas au rendez-vous. Et c'est normal de protéger l'investisseur de départ qui aura pris tous les risques avant les autres mais aura payé un pris plus cher. Il existe d'ailleurs au moins trois types différents de protections anti-dilution, plus ou moins en faveur de l'investisseur et qui permettent de s'ajuster à toutes les situations de départ. 

360 Capital Partners est un fonds de capital-risque early-stage qui investit en Europe, et plus particulièrement en France et en Italie.

Paul Degueuse, Partner, et Emanuele Levi, General Partner de 360 Capital Partners: Nous souhaitons nous positionner avec des termes simples et alignés avec les besoins des entrepreneurs.

 

romain-dehaussy-chausson-financeRomain Dehaussy, Chausson Finance: Voilà, c’est fait. Entrepreneur, vous venez de recevoir une proposition d’investissement en amorçage. La valorisation et les conditions financières vous conviennent, le montant correspond à vos besoins et le «fit» est excellent avec les business angels. Attendez un peu avant de signer. Plusieurs points restent en effet à cadrer, et non de moindres: les mécanismes anti-dilution.

Les deux principaux mécanismes anti-dilution qui peuvent être demandés par des investisseurs entrant au capital sont le droit préférentiel de souscription (DPS) et le ratchet…. Lire la suite : Dois-je donner à mes investisseurs d’amorçage une protection anti-dilutive? (Par Romain Dehaussy, directeur de Chausson Finance).

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This