A la uneBusinessFinTechInvestissementsRetail & eCommerce

Anaxago récolte les fruits de son pari sur l’immobilier

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Anaxago n'est pas la seule plateforme de crowdfunding sur le marché de l'investissement dans les entreprises. De plus, elle doit composer avec la réalité du marché français, beaucoup plus frileux en matière de financement de PME que ses homologues anglo-saxonnes qui affichent des montants investis bien supérieurs, comme le montrait l'étude de marché du secteur réalisée par Frenchweb. Alors qu'il en avait fait son objectif principal en 2014, Anaxago n'a donc pas encore fini d'évangéliser son marché… Pour aller plus vite et sensibiliser ces cibles, la plateforme s'est placée depuis deux ans sur le marché immobilier. Aujourd'hui la pierre représente «50 à 60% des flux d'investissements», affirme Joachim Dupont, le cofondateur.

Si la société a dû revoir son modèle et attirer autrement les investisseurs, elle est touefois convaincue que «le non-côté a pris ses lettres de noblesse» en France. En 2015, elle affiche 20 millions d'euros de collecte dans une trentaine de participations. La route en France reste toutefois encore longue. Sur ses 60 000 membres inscrits revendiqués par Anaxago, seuls 4 500 sont actifs. Ces investisseurs prennent entre 10% à 35% en equity, sur chaque dossier de start-up et PME enregistrées sur le site. De son côté, Anaxago prend 5% sur chaque flux investi, des frais de référencement, des frais de closing, soit 5 000 euros pour la PME.

Anaxago place ses atouts sur le marché français et compte ouvrir ses premiers bureaux européens. Pour elle, la loi Macron de l'été 2015, qui rehausse le plafond des investissements en crowdfunding à 2,5 millions d'euros, va suffisamment loin. Pour l'année, elle vise donc 50 millions d'euros d'investissement, «dont 60% issus de l'immobilier et 40% dans le capital-risque». Au total, elle aurait favorisé la construction de 1 400 logements neufs. Une touche plus traditionnelle qu'elle compte aussi travailler, notamment au travers d'«Anaxago Community, «un centre de partage et un outil de mise en relation» pour ses membres inscrits et les entrepreneurs.

INTERVIEW: Joachim Dupont, cofondateur de Anaxago


joachim-dupont-anaxago-2016 par frenchweb

Fondateurs: François Carbone, Joachim Dupont, Caroline Lamaud

Siège: Paris

Effectifs: 25

Date de création: 2012

Concurrents: Seeders, CrowdCube, SmartAngels

FINTECHSITE

Bouton retour en haut de la page
Anaxago récolte les fruits de son pari sur l’immobilier
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
La FinTech britannique Checkout rachète le Français Ubble
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media