ActualitéAmérique du nordBusinessFonds d'investissementInvestissementsTech

Andreessen Horowitz lance un fonds de 450 millions de dollars pour la BioTech

Andreessen Horowitz mise sur la biotechnologie. Le fonds américain de capital-risque a annoncé la création d’un fonds dédié à la BioTech. Celui-ci visera à investir dans des sociétés qui appliquent des principes scientifiques et de l’ingénierie pour améliorer la recherche médicale, concevoir de nouveaux médicaments, créer de nouveaux usages pour la biologie ou encore mettre au point de nouvelles solutions logicielles pour améliorer les soins de santé. Il sera dirigé par Jorge Conde et Vijay Bande, tous deux General Partners chez Andreessen Horowitz.

Le fonds se concentrera sur trois domaines d’action où l’ingénierie et la biologie se rejoignent. Ainsi, ce nouveau véhicule d’investissement s’intéressera à la biologie computationnelle, qui fait appel au machine learning et à l’intelligence artificielle pour créer des solutions en adéquation avec les sciences de la vie, notamment pour trouver de nouveaux médicaments ou détecter un cancer à un stade précoce afin de le soigner facilement et rapidement.

Le «bio fund» d’Andreessen Horowitz s’intéressera aussi aux nouvelles manières d’utiliser la biologie, principalement en matière de génétique. Par nouvelles utilisations, le fonds américain pense à la modification de gènes, la construction d’un ADN synthétique ou encore la déprogrammation de cellules pour combattre des maladies. Enfin, la structure s’attellera à trouver des sociétés hardware pour mettre en place des marketplaces simplifiant l’accès aux nouveaux soins de santé.

Le fondateur de Google Ventures également engagé dans la BioTech

Fondé en 2009 par Marc Andreessen et Ben Horowitz, Andreessen Horowitz avait déjà lancé en 2015 un fonds de 200 millions de dollars dédié à la biotechnologie. Celui-ci a notamment injecté 65 millions de dollars en début d’année dans la BioTech Freenome, qui a développé une plateforme de diagnostic basée sur la biopsie liquide pour identifier l’ADN provenant de cellules cancéreuses dans le sang. De cette manière, une simple prise de sang permet d’examiner l’évolution moléculaire d’une tumeur pour ajuster le traitement du patient sans avoir recours à une opération chirurgicale, souvent invasive et douloureuse pour le patient.

Le secteur des BioTech a le vent en poupe. En mars dernier, Bill Maris, le fondateur de Google Ventures, a lancé un fonds de 100 millions de dollars dédié à la santé et à la biotechnologie. Diplômé en neurosciences et passionné par la biologie humaine, il avait fondé en 2009 Google Ventures, le bras armé financier de la firme de Mountain View, pour multiplier les investissements dans les start-up innovantes, notamment celles cherchant à révolutionner les soins de santé. Au nom de la filiale d’Alphabet, il avait notamment injecté en 2014 100 millions de dollars dans Flatiron Health, start-up qui développe une plateforme cloud de données oncologiques pour améliorer les traitements contre le cancer.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This