ActualitéAmérique du nordBusinessIndustrieTech

Apple lance un fonds de 1 milliard de dollars pour créer des emplois dans l’industrie de pointe aux États-Unis

  • Tim Cook, le PDG d'Apple, a annoncé le lancement d'un fonds pour promouvoir les emplois qualifiés dans l’industrie aux États-Unis.
     
  • Au premier trimestre, la firme de Cupertino a enregistré un chiffre d’affaires de 52,9 milliards de dollars, en hausse de 4,6%.
     
  • La marque à la pomme dispose d’un matelas de 250 milliards de dollars de cash.

 

Donald Trump devrait apprécier la dernière initiative d’Apple. Tim Cook, le PDG de la marque à la pomme, a révélé que la firme de Cupertino s’apprêtait à lancer un fonds pour promouvoir les emplois qualifiés dans l’industrie aux États-Unis, lors de son passage dans l’émission Mad Money diffusée sur CNBC. Celui-ci sera doté de 1 milliard de dollars.

Pour l’instant, Tim Cook n’a pas dévoilé les détails de cette nouvelle structure. Il a simplement précisé qu’Apple comptait investir dans une entreprise en particulier, sans en donner le nom. Au cours de son entretien avec Jim Cramer sur CNBC, la patron de la firme américaine a également indiqué qu’Apple présentera les premiers investissements de son fonds d’ici la fin du mois.

L’annonce de Tim Cook intervient dans un contexte politique tendu. En effet, Donald Trump, désormais président des États-Unis, souhaite adopter une posture résolument protectionniste. Il a ainsi assuré qu’il obligerait Apple à rapatrier sa production sur le sol américain. La création de ce fonds devrait ainsi être accueillie favorablement par le président américain. Toutefois, les 1 milliards de dollars dédiés à ce fonds sont loin de plomber les finances d’Apple.

250 milliards de dollars de trésorerie

La firme de Cupertino dispose en effet d’un matelas de 250 milliards de dollars de cash. A titre de comparaison, Microsoft doit se contenter de 126 milliards de dollars de trésorerie. Avec une telle marge, Tim Cook peut ainsi se permettre nombre d’actions. Outre la création de ce fonds, la marque à la pomme pourrait envisager de verser des dividendes plus importants aux actionnaires et de procéder à des acquisitions d’envergure. Pour rappel, la plus grosse opération de l’histoire d’Apple reste le rachat de Beats pour 3 milliards de dollars en 2014. Cette somme paraît bien maigre face aux 26 milliards de dollars déboursés par Microsoft pour s’offrir LinkedIn.

Cependant, Apple pourrait utiliser cette réserve financière pour concentrer ses efforts sur de nouveaux relais de croissance, à l’image de la voiture autonome. La firme américaine cherche à réduire sa dépendance à l’iPhone. Lors du premier trimestre 2017, Apple a présenté des chiffres en-dessous des attentes pour son smartphone avec 50,76 millions d’unités vendues de janvier à mars, contre 51,19 millions l’an passé à la même période. Dans le même temps, l’entreprise de Tim Cook a enregistré un chiffre d’affaires de 52,9 milliards de dollars, en hausse de 4,6%, pour un bénéfice net de 11 milliards de dollars, en progression de 4,9%.

Lire aussi :

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This