ActualitéTech

Après SFR, Bouygues Telecom la prochaine proie de Numericable ?

La concentration dans le secteur des télécoms n’est probablement pas encore terminée. Après avoir mis la main sur SFR pour 13,5 milliards d’euros, Altice, la maison-mère de Numericable, réfléchit à un éventuel rachat de Bouygues Telecom, le numéro 3 du secteur en difficulté depuis qu’il n’est pas parvenu à acquérir la filiale de Vivendi.

« A l’heure actuelle, nous sommes en train d’intégrer SFR, mais si nous recevons un appel de Bouygues vendredi, alors pourquoi pas ? » a déclaré Dexter Goei, le directeur général d’Altice, ajoutant qu’ « il y a un grand potentiel de synergie » entre les deux entités. Patrick Drahi, le PDG d’Altice, aurait même envoyé des émissaires auprès de Bouygues Telecom et de Free selon BFM Business, soulignant qu’aucune offre n’aurait encore été faite, les discussions n’étant encore qu’ « embryonnaires ».

Céder l’un des réseaux à Free ?

Une telle opération, si elle aboutissait, aurait pour conséquence de réduire à trois le nombre d’opérateurs de téléphonie mobile, et donc de limiter la concurrence. Mais elle devra être validée par l’Arcep, le gendarme des télécoms. Celui-ci pourrait exiger que l’un des deux réseaux soit alors vendu à Free.

Pour financer la rachat de SFR, Numericable est parvenu a levé 4,7 milliards d’euros sur les marchés, dans le cadre d’une opération lancée le 29 octobre, alors que plus de 8 milliards d’euros avaient déjà été levés il y a quelques mois.

Un commentaire

  1. J’ai parlé avec martin bouygues il y a encoreque quelques jours, hormis un plan d’attaque redoutable qu’il nous a exposé, il nous a dementi tout achat ou revente à qui que ce soit.
    Il faudrait verifier vos dires les medias…

Bouton retour en haut de la page
Après SFR, Bouygues Telecom la prochaine proie de Numericable ?
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents