ActualitéAmérique du nordBusinessHealthcareInvestissementsLes levées de fondsStartup

Arianna Huffington lève 30 millions de dollars pour améliorer le bien-être des employés

Le montant

La start-up américaine Thrive Global, dédiée à la réduction du stress et à l’amélioration du bien-être au travail, a levé 30 millions de dollars. Dans le cadre de ce tour de table, Institutional Venture Partners (IVP) a investi environ 20 millions de dollars tandis que Marc Benioff, CEO de Salesforce a injecté 5 millions de dollars dans la société. Phil Fernandez, co-fondateur de Marketo, Sean Parker, co-fondateur de Napster, Lerer Hippeau Ventures, Greycroft Partners et Advancit Capital ont également participé à l’opération. Celle-ci porte la valorisation de Thrive Global à 120 millions de dollars. En 2016, la société new-yorkaise avait levé 7 millions de dollars.

Le marché

Lancée l’an passé par Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post et membre du conseil d’administration d’Uber, Thrive Global vise à lutter contre le stress et l’épuisement au sein des entreprises. Pour ce faire, la start-up propose des ateliers et des cours pour aider les employés à trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Avec ce dispositif, Arianna Huffington veut enseigner aux grands groupes les vertus du repos, qu’elle considère comme une condition sine qua non pour la productivité de l’entreprise et la santé des salariés. «Les entreprises se rendent compte que pour créer une entreprise durable, elles doivent prêter attention aux employés d’une manière qui les engage et améliore leur vie», explique-t-elle.

En outre, Arianna Huffington a également lancé une plateforme sur laquelle des experts en neurosciences, des médecins, des étudiants, des célébrités, comme Selena Gomez et Ashton Kutcher, et des entrepreneurs, à l’image de Jeff Bezos et de Richard Branson, partagent leurs expériences personnelles sur la façon dont ils sont parvenus à réussir sans aller jusqu’à l’épuisement. A ce jour, la plateforme revendique une communauté de plus de 15 000 contributeurs qui touche plus de 20 millions d’utilisateurs.

Pour la fondatrice du Huffington Post, le surmenage est devenu un problème mondial qui gangrène les entreprises. Rien qu’en France, un salarié sur trois aurait fait un burn-out au cours de sa carrière, d’après les résultats de l’enquête nationale «Parlons travail» réalisée par la CFDT. Pour éviter l’épuisement de leurs employés, des entreprises comme Samsung, Alibaba, Hilton, JPMorgan, SAP ou encore Accenture ont fait appel aux services de Thrive Global au cours de l’année écoulée.

Les objectifs de la Start-up 

Ce tour de table doit permettre à Thrive Global de développer sa plateforme pour proposer ses services aux entreprises de manière plus automatisée. Dans ce sens, la société prévoit de doubler ses effectifs en recrutant 40 employés supplémentaires. En parallèle, une application, conçue en partenariat avec Samsung, est en cours de déploiement. Elle vise à réduire la pression que ressentent les employés à vérifier constamment leur smartphone. Pour cela, l’application permet aux utilisateurs de définir un message d’absence pendant leur temps personnel, de sorte que ses collaborateurs ou ses clients n’attendent pas une réponse immédiate.

Thrive Global : les données clés

Fondatrice : Arianna Huffington
Création : 2016
Siège social : New York
Activité : service pour réduire le stress et améliorer le bien-être au travail
Financement : 30 millions de dollars en novembre 2017

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This