ActualitéBusinessEtudesFinTech

Assurances: 5 tendances qui vont bouleverser le secteur

90% des assureurs interrogés estiment que la transformation digitale de leur organisation va s'accélérer dans les trois années à venir, d'après l'étude Accenture Technology Vision for Insurance publiée en avril. IoT, Big Data, plateformes, quelles sont les cinq tendances à surveiller dans le secteur de l’assurance dans les 3-5 ans?

En France, ce sont 146 600 professionnels recensés dans le secteur de l'assurance en 2014, d'après la fédération française des sociétés d’assurance (ffsa). Le chiffre d'affaires du secteur a pesé 208 milliards d'euros en 2015, en hausse de 3,9% sur un an. De quoi permettre aux entreprises du secteur d'investir dans leur transformation digitale?

1. La big data au service d’une meilleure connaissance des assurés

Le développement d’objets connectés pour faciliter le quotidien (voitures, équipements industriels, wearables, etc.), permet de collecter une grande quantité de données en temps réel. Celles-ci permettent aux assureurs de mieux connaître les individus ainsi que sur les actifs qu’ils assurent.

L’analyse de ces données pour prendre de meilleures décisions, rendue possible grâce à l’automatisation et à l’intelligence artificielle, est aujourd’hui au coeur des préoccupations des professionnels de l’assurance. Pour preuve, 82% des assureurs interrogés déclarent qu’ils investiront dans des solutions qui intègrent systématiquement une composante d’intelligence artificielle dans les 5 années à venir.

Autre constat de l’étude, l’automatisation des processus présente aussi l’avantage de faire diminuer les coûts des entreprises. Plus du tiers des répondants (35%) prévoient ainsi que leurs coûts devraient diminuer 15% dans les deux ans à venir, grâce à leur stratégie digitale.

2. Accompagner la montée en compétences des équipes

Au-delà des aspects purement technologiques qui font évoluer les pratiques des assureurs, ces derniers se trouvent confrontés à la question de la montée en compétences digitales de leurs équipes. 78% des répondants sont ainsi d’accord avec l’affirmation suivante: une main d’oeuvre plus «liquide» (i.e. adaptable, préparée à s’adapter au changement) améliore l’innovation.

accenture-4

Les professionnels de l’assurance se retrouvent également confrontés à la difficulter d’attirer de nouveaux talents, en raison de la faible attractivité de leur secteur auprès des jeunes. Aux Etats-Unis, seuls 2% des jeunes diplômés souhaitent travailler dans le secteur de l’assurance, par exemple.

Sans surprise, les équipes des assureurs devraient compter à 42% des contrats de freelance et des contrats temporaires dans les trois années à venir. Enfin, 75% des répondants prévoient de travailler avec des start-up dans le cadre de leur stratégie digitale.

3. 83% des assureurs développeront un modèle de plateforme dans les 3 ans

90% des répondants estiment que les modèles de plateforme, qui permettent de réaliser des économies d’échelle, vont prendre de l’importance et devenir quasiment incontournables dans les 5 années à venir.

Autre preuve de l’importance que prennent ces nouveaux modèles, plus flexibles: 83% des professionnels de l’assurance interrogés dans le cadre de l’étude prévoient d’intégrer un modèle économique de plateforme dans leur stratégie de croissance dans les trois ans.

Enfin, 81% des répondants estiment que les plateformes auront un rôle à jouer pour organiser les relations entre les différents acteurs d’un même écosystème.

4. Le risque d’un nouvel acteur issu d’un marché adjacent

Les auteurs de l’étude soulignent d’autres tendances qui font évoluer le métier de l’assurance: l’Internet des objets, l’économie du partage, et la blockchain. A titre d’exemple, 83% des assureurs interrogés estiment que l’Internet des objets apportera un changement majeur dans leur secteur.

Plus globalement, avec le risque de voir un nouvel entrant venu d’un marché adjacent se positionner sur le même métier qu’eux, 84% des répondants estiment qu’ils sont de plus en plus soumis à l’impératif de se réinventer et de faire évoluer leur métier rapidement.

accenture-5

5. La confiance, une priorité pour 85% des assureurs

Enfin, la dernière tendance mise en avant par l’étude touche à la sécurité des données, et à l’éthique professionnelle.

78% des répondants estiment qu’ils sont exposés à des niveaux de risques supérieurs à ce qu’ils sont en capacité de gérer actuellement. Ils sont 49% à déclarer que leur organisation a du gérer deux fois plus de failles de sécurité en 2015 que deux années auparavant.

Pour 85% des répondants, la confiance est la pierre angulaire de l’économie digitale. Elle permet en effet de garantir l’exactitude des données collectées par les professionnels de l’assurance, ainsi que l’usage qui en est fait.

** Méthodologie: Dans le cadre de son étude Accenture Technology Vision, L’équipe-projet Accenture Technology Vision a interrogé 3 100 cadres dirigeants du digital, de différents pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Chine, France, Brésil, Australie, Japon, Afrique du Sud et Irelande), pour comprendre leur perception de l’impact qu’aura la technologie sur leur organisation. L’enquête a été menée entre les mois d’octobre et de décembre 2015. Pour le volet Assurance de son étude, ce sont 450 cadres de l’assurance, issus de 15 pays différents, qui ont été interrogés.

LIRE aussi: Les 5 tendances qui vont bouleverser votre entreprise en 2016

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This