Actualité

[Audience France] Iliad s’installe et Facebook squatte !

ComScore vient de publier les résultats de l’audience des sites en France en janvier dernier. Si les groupes américains dominent toujours le classement des sites les plus visités, les sites français affichent également de bons scores, tant en nombre de VU qu’au niveau de l’engagement.

Les sites de Google continuent ainsi à occuper la première place du top 20 des sites les plus fréquentés, en regroupant près de 44,7M de VU. Les sites de Microsoft se placent, pour leur part, en deuxième position comptabilisant 39,5M de VU. Sur la troisième marche du podium, avec 33,2M de VU, Facebook remporte, quant à lui, une nouvelle fois la palme de l’engagement. En effet, les internautes français ont passé près de 184M d’heures sur la plateforme sociale au mois de janvier, soit une hausse de 11% par rapport au mois de décembre dernier.

En matière d’engagement, les sites français du groupe PPR, Vivendi et TF1 affichent également de bonnes performances, enregistrant une hausse moyenne de 26% du temps passé sur leurs sites, entre décembre 2011 et janvier 2012.

ComScore souligne enfin la belle percée des sites du groupe Iliad, qui affichent la plus forte croissance en terme d’audience au sein de ce top 20. En hausse de 12%, les sites du groupe dirigé par Xavier Niel ont ainsi attiré près de
22M de VU en janvier dernier.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Audience France] Iliad s’installe et Facebook squatte !
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer