ActualitéAmérique du nord

Avec Gmailify, Google chasse sur les terres de ses concurrents

En mai 2015, Google annonçait que Gmail franchissait les 900 millions d'utilisateurs dans le monde, ce qui en faisait l'une des principales messageries du Web. Désormais, pour aller plus loin, Gmail va chercher de nouveaux utilisateurs chez ses concurrents. Google vient en effet de lancer Gmailify, une option qui propose aux utilisateurs d'autres services d'e-mail de relier leur compte à Gmail afin de bénéficier des mêmes fonctionnalités.

Il s'agit par exemple de la protection anti-spam de Gmail, de l'organisation de la boîte de réception en catégories ou même de Google Now. Pour cela, les internautes doivent télécharger l'application Gmail, indiquer leur compte e-mail et suivre la procédure. Pour l'instant, l'option ne fonctionne que pour les comptes Yahoo! Mail, Hotmail ou Outlook. Mais Google indique qu'il sera possible d'utiliser d'autres prestataires d'e-mail.

Ce n'est pas la première fois que Google mène une telle initiative puisque l'an passé, le groupe avait lancé une nouvelle fonctionnalité permettant de gérer plusieurs adresses e-mail depuis une seule et même interface, via l'option «All Inboxes». Il était alors possible de consulter l'intégralité des courriels sans avoir à passer d'un compte à un autre. D'autres acteurs du Web proposaient également une telle fonctionnalité. Yahoo! Mail propose ainsi de gérer ses comptes Gmail directement depuis son application mobile.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Avec Gmailify, Google chasse sur les terres de ses concurrents
Après avoir racheté Postmates, Uber licencie 15% des effectifs dont le fondateur de la startup
Le groupe SEB mise sur la startup de contenus culinaires Chefclub pour accélérer dans le digital
IA: l’Europe toujours à la traîne face aux États-Unis et à la Chine
Le maire de Miami tente de séduire les entreprises Tech de la Silicon Valley
FinTech : Alma lève 49 millions d’euros auprès de Cathay Innovation, Idinvest et Bpifrance
Opencell lève 6,8 millions d’euros auprès de Seventure Partners, Alliance Entreprendre et Capital Grand Est