ActualitéFinTechTech

Avec Wirecard, Alibaba avance à grands pas dans les paiements mobiles en Europe

Alipay, le service de paiement d'Alibaba, avance ses pions en Europe. Ant Financial, la filiale du géant de l'e-commerce qui l'édite, a signé un partenariat avec la société allemande Wirecard, spécialisée dans les services financiers. L'objectif est de permettre aux touristes chinois de régler leurs achats lors de leur séjour en Europe, en utilisant directement leur smartphone et l'application Alipay.

Les commerçants européens qui utilisent un système de point de vente pourront encaisser les clients en scannant simplement un code-barre affiché sur le téléphone du client. Autre avantage pour les consommateurs, les deux sociétés expliquent qu'ils pourront régler leurs achats sans avoir à se préoccuper des frais de change.

400 millions d'utilisateurs actifs en Chine

«Nos clients ont une très grande confiance dans nos marques et Alipay est essentiel dans leur vie quotidienne. Nous sommes donc confiants dans le fait que de nombreux utilisateurs utiliseront notre nouvelle offre pratique et sans argent liquide lorsqu'ils voyagent en Europe», déclare Rita Liu, la directrice d'Alipay en Europe. Alipay revendique 400 millions d'utilisateurs actifs en Chine et une part de marché de 50% dans les paiements en ligne et de 80% dans les paiements mobiles dans le pays.

«Grâce à notre technologie innovante ConnectedPOS, nous pouvons facilement intégrer les paiements d'Alipay en Europe sans avoir besoin de modifier le logiciel de point de vente ou l'infrastructure du terminal», déclare Jörn Leogrande, vice-présent exécutif des services mobiles chez Wirecard. «Après un démarrage réussi, nous prévoyons d'étendre notre offre pour les clients d'Alipay, en incluant par exemple des services intégrés de remboursement de taxes».

Bouton retour en haut de la page
Avec Wirecard, Alibaba avance à grands pas dans les paiements mobiles en Europe
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé