ActualitéAsie

Baidu encouragé dans sa stratégie de diversification tous azimuts

Avec l'AFP

Le géant chinois de l’internet Baidu a annoncé un plongeon de 50 % de son bénéfice net au quatrième trimestre, contrebalancé par un chiffre d’affaires plus élevé que prévu grâce à l’intelligence artificielle et la vidéo en ligne. Basé à Pékin et coté à New York, le moteur de recherche dominant sur le marché chinois, qui diversifie ses activités tous azimuts, a vu son bénéfice net s’établir à 2,1 milliards de yuans (275 millions d’euros) sur la période octobre-décembre, a annoncé l’entreprise vendredi. Les bénéfices ont été rognés par les achats massifs de contenus consentis par Baidu pour développer sa plateforme de vidéo en ligne iQiyi.com, ou encore par les coûts croissants en termes de bande passante.

Mais le chiffre d’affaires total pour le quatrième trimestre a été meilleur que prévu, à 27,2 milliards de yuans (3,57 milliards d’euros) – dépassant ainsi les estimations des analystes. Un résultat obtenu grâce aux investissements réalisés dans des secteurs non traditionnels pour l’entreprise, comme l’intelligence artificielle, l’informatique dématérialisée (cloud) et la vidéo. « La diversification des activités de Baidu, de l’internet mobile vers les marchés de la maison intelligente, du transport intelligent, du cloud et de la conduite autonome nécessitera de lourds investissements », a prévenu le directeur financier Herman Yu pour justifier la baisse du bénéfice. « Néanmoins, l’ensemble de ces investissements confèrent à Baidu un portefeuille équilibré pour des rendements à court, moyen et long terme, et nous espérons que ces placements porteront leurs fruits et accéléreront la croissance des revenus de Baidu au cours des prochaines années ».

Impact du ralentissement économique chinois

Sur l’ensemble de l’année, le tableau reste encourageant : le bénéfice total 2018 a grimpé de 51%, à 27,6 milliards de yuans (3,62 milliards d’euros). Et l’entreprise a annoncé une solide hausse du nombre d’utilisateurs actifs quotidiens de ses principaux services de base. Baidu dit cependant subir le ralentissement économique chinois – la croissance du PIB est tombée à 6,6% l’an passé, le plus faible score en 28 ans – et s’attendre à un essoufflement de la hausse de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2019.

Certes, « comme les derniers trimestres l’ont montré, les incertitudes sur l’économie chinoise ont semblé freiner les activités publicitaires », dont l’entreprise est très dépendante pour maintenir à flots son moteur de recherche, a indiqué Oscar Orozco, analyste du cabinet américain eMarketer. « Cependant, celles-ci ont bien résisté, notamment grâce à la forte croissance des abonnements à iQiyi. Et l’accent mis par l’entreprise sur la diversification laisse entrevoir de belles perspectives pour 2019″.

Baidu fait partie des trois mastodontes chinois de l’internet avec Alibaba (commerce en ligne, sport) et Tencent (messagerie, jeux, vidéo). L’un de ses projets les plus ambitieux reste le développement de technologies de voitures autonomes. L’entreprise a annoncé en 2018 le début de la production à grande échelle du premier minibus autonome chinois (14 places), destiné aux sites touristiques et aux aéroports.

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Fermer
Share This