ActualitéAsieBeautyTechBusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerce

BeautyTech: l’Indonésien Social Bella (Sociolla) lève 40 millions de dollars pour accélérer son développement

Social Bella, propriétaire indonésien de la marketplace spécialisée dans les produits de beauté Sociolla, a levé 40 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série D mené par Temasek Holdings, fonds souverains de Singapour, et EV Growth. EDBI (international), Pavilion Capital (Etats-Unis) et Jungle Ventures (Singapour) font partie des nouveaux investisseurs. Parmi ses investisseurs historiques se trouvent également Sinarmas, YJ Capital, iStyle, ou encore Yahoo! Japon. Au total, Social Bella a désormais levé 52 millions de dollars, selon des données de Crunchbase.

Créé en 2014 par Chrisanti Indiana, Christopher Madiam et John Rasjid, Social Bella dispose, en plus de la plateforme e-commerce Sociolla, des activités média, avec la plateforme communautaire Soco et la plateforme média Beauty Journal, et de distribution et d’accompagnement des marques. L’entreprise revendique une base d’utilisateurs de 20,2 millions de visiteurs uniques mensuels à travers tout son écosystème (Soco, Sociolla et Beauty Journal).

L’Asie-Pacifique, un des principaux relais de croissance pour les marques de beauté

Selon John Rasjid en mars dernier, le volume brut de marchandise de Social Bella a été multiplié par sept entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. Une progression menée notamment par Soco, véritable réseau social et dédié à la beauté. Lancé l’année dernière pour favoriser la publication de contenus, l’interaction et la personnalisation, il permet aux utilisateurs de partager des articles, vidéos, évaluations de produits, mais aussi de suivre des « influenceurs ». Sur toute l’année 2019, l’objectif est de multiplier ce volume par quatre. Signe que cette ambition passe aussi par l’omnicanal, Social Bella a également ouvert deux concept stores à Jakarta cette année.

Parmi les concurrents indonésiens de Social Bella figurent Orami (série A de 15 millions de dollars en 2016), Lyke (série A de 4 millions de dollars en 2016), mais aussi Sorabel (pré-série C en cours). L’Asie-Pacifique, où la BeautyTech a explosé ces dernières années, est devenue un des principaux relais de croissance pour les marques de beauté. Le marché mondial des produits cosmétiques pourrait valoir près de 863 milliards de dollars en 2024, contre 532 milliards de dollars en 2017, selon des données de Zion Market Research. Le cabinet d’analyse prévoit une croissance moyenne d’un peu plus de 7% par an. L’Asie-Pacifique représenterait près de 32% du marché international de la beauté et des soins personnels.

Avec son nouveau financement, Social Bella prévoit de renforcer ses effectifs, développer sa plateforme communautaire Soco. L’entreprise prévoit en outre d’atteindre 100 millions de visiteurs uniques mensuels d’ici à 2021.

Social Bella : les données clés

Fondateurs : Chrisanti Indiana, Christopher Madiam, John Rasjid
Création : 2014
Siège social: Jakarta
Secteur: BeautyTech
Marché: plateformes e-commerce, communautaire et média
Concurrents : Orami, Lyke, Sorabel


Financement : série D de 40 millions de dollars en septembre 2019 auprès de Temasek Holdings, EV Growth, EDBI, Pavilion Capital, Jungle Ventures

Série C : 12 millions de dollars en mai 2018 auprès de EV Growth, YJ Capital, iStyle, East Ventures

Série B : montant non dévoilé, effectué auprès de East Ventures, iStyle

Série A montant non dévoilé, effectué auprès de East Ventures, Venturra Capital, KapanLagi Group

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BeautyTech: l’Indonésien Social Bella (Sociolla) lève 40 millions de dollars pour accélérer son développement
La startup Element AI lève 150 millions de dollars pour aider les entreprises à adopter l’intelligence artificielle
Vers la fin des contenus clickbait sur Google?
WeWork confirme son intention d’entrer en Bourse et restreint les pouvoirs de son PDG
[DECODE] Comment Instagram a fait exploser ses revenus publicitaires
Les offres d’emploi de la semaine
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Libra: « Nous n’avons pas vocation à jouer les pirates »
[Made in Bordeaux] Ça bouge dans l’écosystème!
Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom