A la uneActualitéAmérique du nordRetail & eCommerceTech

Bientôt l’application Facebook Messenger pour payer en boutique?

Facebook Messenger entend dépasser sa simple fonction de chat entre amis. Le réseau social teste une nouvelle fonctionnalité de paiement permettant de payer directement en boutique, via l'application, comme le révèle The Information qui a regardé de près le code source de l'application. Le test participerait à la stratégie de Facebook de devenir une plateforme de services à part entière, et serait même prêt à collaborer avec Apple Pay, Samsung Pay, Android Pay. Messenger revendique 700 millions d'utilisateurs dans le monde. 

Facebook, qui propose déjà le paiement peer to peer sur son application Messenger, cherche à se positionner sur les achats du quotidien, sans devoir sortir la carte bancaire. Une diversification sur laquelle s'est aussi placée l'application WeChat qui a passé un accord avec Tencent pour payer, via l’application, les factures d’électricité ou les contraventions, comme le montrait Gabriel de Montessus, PDG de HiPay.

Si Facebook privilégie la solution Apple Pay sur son application, comme la presse américaine le suggère, il s'ouvrirait les portes du marché des iPhone et de l'Apple Watch, évitant de passer par le terminal du commerçant. Il pourrait aussi décider de développer sa propre solution de paiement.

L'application Facebook Messenger doit, à terme, aller bien au-delà de l'outil de conversation. A l'instar du service Uber qui s'est intégré en décembre dernier à l'application, Facebook oriente son extension vers des services et vers la monétisation. 

Lire aussi: Comment les paiements peer-to-peer vont impacter les e-commerçants

5 solutions de paiement mobile sans contact
 

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Bientôt l’application Facebook Messenger pour payer en boutique?
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance